AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes :Moskiums, Hémérians et Arkers ! Essayez de les privilégier pour les premiers évents à venir Wink
Les habitants du Mont Weather sont jouables dès maintenant en ce qui concerne les demandes de MC. Ils offrent 20Tcs à la validation ! Puis, ils seront ouverts aux nouveaux joueurs plus tard, lorsque plusieurs autres personnes peupleront l'endroit !
Ouverture de la ChatBox tous les samedis, dès 18h (heure française Smile ) !
Suite aux premiers évents (qui sont toujours ouverts), les premières intrigues arrivent sur IE pour les 100 et les Arkers ! Celle des Grounders/Camelotiens arrivera par la suite, patience (leur évent durera plus longtemps) Wink

Partagez|

Why So Serious ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Why So Serious ? Jeu 13 Avr - 22:17

Lieu du rp : Dans une grotte au beau milieu de la forêt
Date du rp : 1er avril 2482, au coucher du soleil, bientôt la nuit noiiiire
Participants : Orion, Alkaia et Roan, puis Eliza Johnson par la suite !
Météo : Pour le moment, un sale vent nous retourne la gueule, c'est absolument gé-ni-al.
But du rp : Have fun with friends ! And nuts.
Résumé du rp : Orion va voir son meilleur ami Roan, qui est banni. Il est suivi par sa très, très chère Alkaia, qui ne tient décidément pas en place. Eliza rejoindra cette belle troupe par la suite. Ils seront bloqués tous ensemble dans la grotte tandis que le brouillard acide sera levé. Ils mangeront, boiront, et surtout... Se drogueront un peu. Ca échauffera légèrement (ça dépend pour qui) les esprits, Alkaia manquant de mettre dehors Eliza. Cela se termine par Roan et Orion qui s'interposent, puis Orion remarque la levée du brouillard. Enfin, Eliza s'en va, sauvant sa peau, et les natifs s'endorment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Jeu 13 Avr - 23:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Orion aimait voyager. C'était une expérience qui ne l'ennuyait jamais. Après tout on y faisait des rencontres absolument géniales, autant sportives que gastronomiques : être guérisseur n'effaçait pas ce qu'on était, au fond. Un chasseur et un très gros mangeur. Et il aimait tout particulièrement la viande, car non seulement il récupérait une énergie phénoménale dans cette chair tendre et délicieusement cuite, mais en plus de cela, cela compensait légèrement l'âge qu'il prenait. Oui, parce que cette distance qu'il aurait parcourue en... Deux jours et demi ? Il l'avait faite en 3 jours. Complets. Et il se sentait mais, juste un peu, fatigué. Un petit point de côté, là, juste là, sur le haut de la hanche. Il devait sérieusement apprendre à mieux respirer.

Il arrangea légèrement sa masse, qu'il gardait à portée de main. Evidemment, si une saleté de bestiau venait l'emmerder sur son trajet et qu'il n'avait pas faim, il n'allait pas donner l'honneur à cet empêcheur de marcher droit de s'arrêter. Non, un bon gros coup de masse sur la tête et généralement, il finissait calmement sa nuit - ou sa journée, on ne jugeait pas - dans un coin de la forêt. Après s'il finissait dans l'estomac d'un bestiau encore plus gros, ce n'était certainement pas le problème d'Orion. Un vrai survivait sait quand s'attaquer à sa proie. Et Orion n'était clairement pas une proie. Il n'était même pas certain d'être comestible.

S'il marchait d'un pas aussi vigoureux, c'était pour rejoindre Roan. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, il y avait bien... Deux mois ? Ils s'étaient mis d'accord pour cette grotte-là, dans cette forêt-là, à cette date. Il avait bien cru arriver en retard, mais dans le pire des cas, Roan n'était pas perdu n'est-ce pas ? Et puis ça se trouvait, Orion aurait la délicieusement agaçante surprise d'arriver le premier. Délicieuse surprise car au moins il pourrait se reposer avant d'attaquer les hostilités - amicales bien entendu. Agaçante car il passerait au moins 24 heures à se demander s'il n'avait pas perdu son meilleur ami. Par exemple aurait-il été tué. Ou perdu.

Orion éclata d'un rire silencieux à cette pensée. Roan perdu ? Quelle magnifique plaisanterie. Aussi magnifique que ce putain de vent qui commençait à le pousser au cul. Il n'était pas particulièrement sensible au froid - sérieusement ? Azgeda ça vous parle ? La Nation des Glaces ? - mais le vent avait pour fonction éternelle de taper sur le système du clampin qui avait le malheur de passer par là.

Mais Orion s'en moquait, il était heureux. Tellement heureux qu'il aurait été gambader dans le premier pré venu, juste pour laisser sortir sa joie. Mais on était dans une forêt et on ne se laissait pas distraire. Alors il avança, lentement mais sûrement, vers cette grotte... Qu'il voyait enfin ! Ah, qu'elle allait être très bien, avec son ouverture étroite, les animaux allaient avoir du mal à la repérer. Heureusement qu'Orion savait où elle était, il serait bien emmerdé. Mais son repère, c'était cet immense chêne qui enserrait le rocher d'ouverture de ses racines centenaires.

Il allait rentrer dedans, sachant désormais qu'il était le premier arrivé puisqu'il n'y avait aucun feu quand il entendit un bruit derrière lui. Il fit volte face, arme au poing, prêt à montrer à celui qui débarquait qu'il était un survivant, un vrai. Même si trois jours de voyage, ça fatiguait.

"Oh, sérieusement ?"


Oh, hé bien, pas besoin de se battre, c'était un visage ami. Il se détendit quand même, un sourcil relevé.

[Si c'est Alkaia]

"Vraiment, toi, ici ? Mais qu'est-ce que tu fous là ?"


[Si c'est Roan]

"C'est maintenant que t'arrives ? J'allais presque commencer les rites funéraires."


Citation.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 16 Avr - 1:10

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞Tout comme la veille, et comme plusieurs jours plus tôt, Roan avait passé sa journée sur la route. En trois ans depuis son bannissement, il ne cessait de voyager à travers les différents territoires des natifs, sans réellement se poser quelque part. Le prince n’avait pas ce luxe de s’établir à un endroit, refusant de laisser tomber son but de réintégrer son clan. Cependant, ce n’était pas dans cette optique qu’il se rendait à un lieu précis de sa connaissance, mais plutôt pour revoir une personne qu’il connaissait depuis un certain temps déjà. Orion faisait partie de ces personnes qui n’avaient pas tourné le dos à l’Azgedakru lorsqu’il avait été sommé de quitter les terres de son clan et, depuis, ils convenaient de retrouvailles régulières à un lieu donné. La dernière fois qu’il avait revu ce cher guérisseur avec qui il avait partagé une chasse au crocodile blanc, ils s’étaient tous deux mis d’accord pour se retrouver dans une grotte sur le territoire Trikru et c’était donc cette caverne rocheuse que visait le natif depuis qu’il s’était remis en route.

Sentant le jour avancer, Roan espérait atteindre ce fameux point de retrouvaille avant la tombée de la nuit. Voyager en journée était assez simple, ayant juste les villages Trikru à éviter, mais la nuit, il se devait d’être plus prudent pour éviter toute mauvaise rencontre. Ce n’était pas les autres natifs que craignait le plus le prince, mais les bestioles peuplant la forêt et qui pouvaient s’avouer plus vicelardes les unes que les autres. Cependant, il estimait qu’il aurait le temps d’arriver à cette grotte avant que la noirceur ne recouvre les bras. Ce qu’il ne pouvait avancer cependant, c’était de savoir de qui, de lui ou d’Orion, arriverait le premier. Ça, il ne le saurait qu’une fois sur place, mais ce n’était pas ce qui le taraudait le plus.

Alors que le silence était devenu son compagnon de voyage depuis quelques heures, avec le vent comme seul élément quelque peu perturbateur, sans être dérangeant, Roan vit l’arbre qui lui servait de repère au loin. Il avait finalement atteint son objectif et il restait encore un peu de temps avant que la lune ne devienne reine du ciel et après seulement quelques mètres de plus, il vit finalement Orion qui était déjà arrivé et qu’il n’avait en rien perdu ses réflexes. Même s’il savait se faire discret, Roan n’avait pas cherché à faire très attention à l’approche de son ami, et ce fut sûrement ainsi qu’il se fit repérer. Voir son ami armé amusa de manière ironique le natif qui n’avait même dégainé aucune arme, n’ayant pas cherché à surprendre son camarade, qui ne perdit pas une seconde à lâcher une remarque.

❝ On ne t’a jamais appris à ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ? ❞

Il parlait de débuter des rites funéraires tandis qu’il allait parfaitement, alors Roan avait usé d’une certaine ironie pour lui répondre. Ça ne l’étonnait guère de se prendre une pic de son ami et il avait répliqué naturellement à celle-ci.

❝ On avait dit à la tombée de la nuit non ? Il n’y a pas de quoi se plaindre. ❞

Le prince avait fini d’enjamber les quelques mètres qui le séparaient d’Orion pour le rejoindre, profitant de cette approche pour le saluer. Cela faisait deux mois qu’ils ne s’étaient pas revus et le natif appréciait ces moments où il oubliait quelque peu sa condition de banni.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Mar 18 Avr - 18:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Orion était proprement ravi d'avoir son ami arrivé juste à temps. Ces rites funéraires étaient une plaisanterie - à moitié, car il aurait été clairement inquiet s'il n'était pas arrivé au moment où la clarté laissait place à la noirceur. Très mauvaise idée de gambader dans cette forêt lorsque les prédateurs nocturnes étaient de sortie, même Orion et ses merveilleuses idées ne s'y risquaient guère... Après tout, il fallait bien survivre dans ce monde qui n'épargnait rien à personne, n'est-ce pas ?

"Rentre donc, va pas te faire de vieux os dehors, tu sais bien qu'on risque d'avoir de la sale compagnie."


Orion poussa alors la masse imposante qu'était Roan dans la grotte suffisament spacieuse qu'ils avaient réussi à se trouver quelques temps plus tôt. Ce n'était pas la première fois qu'ils s'y réfugiaient, mais elle était tellement pratique qu'ils aimaient bien la garder. Il y avait un ru qui courait pas trop loin, le garde manger était tout autour avec notamment ces délicieux loups, qu'appréciait spécialement Orion. Difficiles à choper, facile à braiser, délicieux à savourer.

Une fois qu'ils furent à l'intérieur, Orion fit fuir quelques insectes qu'il n'avait pas spécialement envie d'avoir à ses côtés lorsque viendrait le moment de dormir. Ce n'était absolument pas agréable sur la peau, ces machins qui parcouraient sa chair pour trouver un endroit où se loger, et personne n'appréciait de se réveiller avec des oeufs d'insecte incrustés dans le bras, n'est-ce pas ? Alors, il tapa un peu du pied partout, puis il lança une dernière pique à son ami :

"Hé bien, j'aurais quand même pensé que tu arriverais plus vite, d'habitude, tu es là bien avant moi. Tu commences à te rabougrir, mon ami ? L'âge ne te va pas, il semblerait hein ?"

Il eut un petit sourire sardonique, il aimait bien se moquer de Roan, quand bien même il serait plus jeune que lui. Un petit plaisir, qui n'était égalé que par leurs duels, qui leur permettaient autant de se défouler que de garder la forme. Après tout, Orion était bien conscient de son âge, et surtout de son espérance de vie. Bon il n'était pas encore croulant et il pouvait toujours faire fermer leur gueule à quelques jeunots qui se croyaient plus forts que les autres... Mais il n'était plus de première jeunesse.

Il était même un peu fatigué. Seulement, il entendit un bruit de bruissement dehors, et sauta sur ses pieds, ayant sa masse dans une main, son épée de l'autre. Ca commençait déjà, les bestioles qui voulaient leur piquer leur "maison" !

"Laisse le rentrer, on l'achèvera plus facilement."

Il avait parlé à Roan, pour lui donner une consigne. Bien que cela ne serve à rien, il savait bien que Roan connaissait son rayon aussi. Seulement, ce n'était pas une bestiole qui arriva à l'entrée de la grotte. Il fut totalement surpris de voir Alkaia, voire même totalement choqué. Il n'avait pas du tout parlé de ce voyage à la jeune femme, il ne se souvenait même pas l'avoir croisée sur la route pour ici !

"Quand je te parlais de sale compagnie, Roan... Je parlais bien trop vite, je crois."

Puis s'adressant directement à Alkaia :

"Hé bien, Princesse, je te manquais ?"
Citation.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Mar 18 Avr - 22:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza.

« Sa philosophie de la vie c'était qu'elle pouvait mourir à tout moment.
Ce qu'il y avait de tragique selon elle c'est qu'elle ne mourait pas. »


J'avais enfin pu avoir un jour de congé. Pas que je me plaignais de mon statut de Yazhu auprès de Lexa, mais parfois, ça fait juste du bien de prendre l'air (si on pouvait dire ainsi), voir des amis. Ou d'autres personnes. Je n'avais rien de prévu aujourd'hui. Je comptais juste passer par chez moi et peut-être flâner un peu. Ou dormir. Il y avait tellement de possibilités que j'en étais presque déçue. J'adorais bouger, même quand je disais le contraire et ne rien faire n'était pas si tentant que ça. Au milieu de l'après midi je fis le chemin jusque chez moi. Je saluais quelques connaissance et entrait chez moi. Il n'y avait rien, c'était morne et pas vraiment bien entretenu. Je tenais cette maison de mes parents, mais comme j'étais plus souvent à Polis qu'ici, et bien elle prenait la poussière. Prise d'une motivation soudaine, je décidais de faire un peu le ménage (heureusement, personne ne me vois).

En fin d'après midi j'avais fini. Voilà enfin une maison digne de mes parents. Dommage que je doive déjà partir. J'avais décidé d'aller chasser. Me remuer pour le ménage n'était pas aussi drôle que la chasse. Je commençais à aimer ça, cela devenait inquiétant. Munie de mon arc et de mon épée, je me dirigeais vers la forêt. Seule. Mon Clan était peut-être une famille, mais j'aimais chasser seule. Et puis, cela valait mieux si mon partenaire ne connaissait pas mon secret. Ne pas se blesser est plus dur que vous le pensez ! La moitié de mon temps est consacré à faire attention, ça devenait n'importe quoi. Enfin, pas le choix.

Il faisait encore plus ou moins clair, j'avais donc le temps de voir les différents animaux présents dans le secteur. Malheureusement pour moi, heureusement pour eux, je n'en croisais aucun. Dommage, mon dîner devra attendre que je m'enfonce plus profondément dans la forêt. Toujours la main sur mon épée (on est jamais trop prudent), je continuais mon chemin quand je me stoppais net. Mais regardez qui voilà ! Orion. Bon amant, parfait connard. Mais ça me convenait. Il supportait même mes conneries et mes piques (pas toujours). Dommage pour lui, j'avais très envie d'emmerder quelqu'un. Il fallait bien que ma chasse ratée serve à quelque chose. Je me mis à le suivre discrètement, l'observant au passage (bah quoi ...). Est-ce moi où ais-je l'impression que son pas se fait moins vif ? Si j'ose lui dire qu'il vieillit ... Un jour, il n'y coupera pas.

Quand il s'arrêta devant une grotte, je décidais de rester cachée un moment. Hasard ou pas, cette grotte semblait importante pour lui. Je n'eus pas le temps de réfléchir plus loin que Roan fit son entrée. Tiens donc, les deux bons amis qui se retrouvent. C'est mignon. Les deux vieux amis. Vieux et amis ... J'arrête de penser à des conneries pour me faufiler jusqu'à la grotte. Ils ne sont pas encore si vieux que ça puisqu'ils m'entendent arriver. J'entends surtout Orion et sa grosse voix. On l'achèvera plus facilement. Mais oui, bien sûr. J'entre dans la grotte, tout sourire tout en faisant une imitation grossière d'Orion.

« Mais oui, laisse le rentrer, Roan, on l'achèvera plus facilement ! » Je ris. «  Il faudrait, pour ça, que vous ayez repris votre souffle. »

Venais-je de dire qu'ils étaient vieux ? Peut-être. Sans doute. Mais je ne l'ai pas vraiment dit, donc ça compte pas ! Le guérisseur me demande si il me manquait. Avec ce surnom, Princesse. Je ne sais même pas pourquoi il continue à m’appeler comme ça, mais j'aime bien. Ce sera sûrement le dernier princesse que j'entendrais de la soirée. Je ne sais jamais vraiment prédire les réactions de l'Azgedakru.

«  Peut-être un tout petit peu. »

Ou pas ? Quand j'étais à Polis je n'avais pas le temps de penser à lui et à ses manières parfois rudes. Il y avait bien d'autres personnes sur lesquelles je pouvais me concentrer en paix. Mais chut. Je me tourne vers Roan, gardant une distance de sécurité entre les deux Azgedakru et moi.

«  Contente de te revoir, Roan ! » Puis, mon regard passe de l'un à l'autre. «  Vous comptiez vous amuser sans moi ? »

C'est raté, parce que je suis là, et je compte bien rester. Quitte à en emmerder un, j'emmerderai sûrement l'autre. Il faut houspiller les vieux, sinon, ils s'endorment sur leur lauriers.

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Jeu 20 Avr - 2:01

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞ Roan n’avait pas douté un instant d’arriver avant la tombée de la nuit. À force de voyager, il avait fini par mieux anticiper les durées de ses différents voyages et il arrivait à se repérer malgré les nombreuses forêts du territoire Trikru. Ainsi, il était arrivé avant que la noirceur ne tombe dans les bois, pour rejoindre Orion au point qu’ils avaient convenu lors de leur dernière rencontre. Après réflexion, seul une mauvaise rencontre aurait pu le ralentir et l’empêcher d’être là en temps et en heure. D’ailleurs, l’idée qu’ils n’étaient pas forcément seul dans cette forêt fut soulever après une nouvelle remarque.

❝ Tu devrais plus te soucier de cette fameuse compagnie plutôt que de mes vieux os.  ❞

Le prince avait répondu à son ami alors qu’il l’avait précédé dans la grotte, qu’il commençait à plutôt bien connaître. Ce n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient ici et il s’agissait d’un lieu relativement bien choisi. L’entrée laissait une ouverture suffisante pour les laisser anticiper un danger alors qu’ils étaient relativement protégés du danger extérieur. Si une créature souhaitait leur rendre visite, il serait facile de la voir approcher et alors de se défendre face à elle, ne la rendant plus aussi offensive qu’elle aurait pu l’être.

Le confort restait des plus rudimentaire dans cette grotte, mais ce n’était pas ce qui importait le plus Roan. Il n’avait pas besoin d’un grand confort pour se sentir bien et de toute façon, ce n’était plus vraiment un luxe qu’il se permettait. Et puis, était-ce vraiment une chose importante quand il était question de survie dans un monde hostile ? Pourtant, même s’il ne se souciait pas du confort, le prince devait souligner la bonne idée d’Orion de faire fuir les insectes qui traînaient non loin d’eux. Au moins, ceux-ci les laisseraient en paix pendant ce moment où ils seraient tranquilles. D’ailleurs, pendant ce rapide « ménage », le natif eut le droit à une nouvelle remarque moqueuse alors que le chasseur pointait du doigt le fait qu’il était arrivé après lui.

❝ Rassure-toi, ce n’est certainement pas l’âge qui m’empêchera d’être là. Comment ferais-tu sinon si une bestiole débarque ici ?  ❞

Roan avait, comme à son habitude, répondu avec calme, mais sans pour autant délaisser son ironie. Même si ce n’était pas un animal qui allait les mettre en difficulté, il n’avait pas hésité à sous-entendre qu’Orion pourrait être en difficulté, simplement pour répondre à la moquerie liée à l’âge. Surtout, que le prince n’était pas le plus âgé des deux. Cependant, il laissa ce sujet de côté lorsqu’un bruit, lui parvenant de l’entrée de leur grotte, arriva jusqu’à eux. Ne laissant pas ses sens et sa méfiance s’endormir par sa connaissance de ses capacités, Roan avait repris du sérieux tout en dégainant son épée. Il ne savait encore ce qui allait leur arriver dessus, mais en restant là où ils se trouvaient, il serait plus facile au natif de cueillir l’intrus sans se mettre en danger. Il n’y avait qu’une ouverture pour rejoindre l’intérieur des lieux et l’effet de surprise jouait en leur faveur.

Pourtant, ce ne fut pas un animal habitant la forêt qui les rejoignit, mais une personne que le prince connaissait que trop bien. Roan ne s’était pas attendu à voir Alkaia les rejoindre et lorsqu’il reconnut la jeune femme, il baissa son arme, n’ayant pas de danger à faire face. Il avait entraîné la Trikru lorsqu’elle s’était rendue à Azgeda pour son dwensa, et depuis il l’avait parfois revu alors qu’Orion avait aussi côtoyé la guerrière, comme pouvait le faire remarquer le surnom dont son ami avait usé.

Lorsqu’il avait entendu l’imitation d’Alkaia qui laissait comprendre qu’elle avait entendu ce qui s’était dit, Roan n’avait pu s’empêcher d’arquer les sourcils et d’observer Orion pour voir sa réaction. Il n’y avait pas besoin d’être une lumière pour saisir la pointe de provocation et cela amusait tout de même l’Azgedakru. La guerrière avait du cran et elle ne semblait pas craindre le retour de celui qui avait été la cible de l’imitation.

❝ Content de te voir aussi Alkaia. Douterais-tu de nos capacités si cela avait un adversaire qui nous avait fait face ?  ❞

Le prince avait repris cette attitude où il se permettait de perdre un peu de son sérieux. Il se trouvait en bonne compagnie et il pouvait se permettre un peu plus de légèreté en présence d’Alkaia et d’Orion. Il était cependant curieux de voir comment cela allait se passer entre les deux, alors qu’il était relativement facile de faire sortir le chasseur de ses gonds quand on savait comment agir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Sam 22 Avr - 16:26

Why so serious ?
Orion & Poto & Une casse burne
Reprendre son souffle ? Mais il était déjà pris ! Orion n'apprécia pas une seule seconde qu'Alkaia se permette de se moquer de lui. On pouvait mettre ses provocations sur le compte de l'impétuosité de la jeunesse. Mais la bêtise, ça, on n'en guérissait pas. Et visiblement, Alkaia était très bête de provoquer Orion en face de son ami.

S'il était resté silencieux durant l'arrivée d'Alkaia, la laissant saluer son ancien instructeur, il avait vaguement espéré que son meilleur ami prenne sa défense, remette la jeune femme à sa place. Mais visiblement il valait mieux rire de ce qui était une grossière imitation. Il n'avait certainement pas cette voix de prépubère tentant d'imiter un cerf en rut.

Et il n'apprécia pas non plus la réflexion sur le fait qu'il était vieux. Lui même pouvait plaisanter sur sa propre personne mais certainement pas une gamine. Mais ce qui lui fit ranger son arme fut le tout petit aveu lorsqu'il avait demandé s'il lui avait manqué. Visiblement il avait encore un minimum d'emprise sur cette jument farouche.

Alors, dès que Roan déclara doutait de leurs capacités, Orion éclata de l'un de ses rires absolument nerveux que personne n'aimait entendre. Pas ceux qui sortaient de sa gorge lorsqu'il entendait une plaisanterie, ces rires communicatifs et détendus, non pas ceux-là. Il s'agissait du rire qui signifiait tout simplement qu'il se marrait sur ce coup-là, mais que la prochaine fois, ce sera un cri de rage.

"Tu n'avais pas encore compris, Roan ? C'est une femme de fort peu de foi, elle doute de tout. Elle aurait la gueule dans la merde qu'elle douterait que ç'en est une grosse, n'est-ce pas ?"

Orion s'approcha d'Alkaia, pour lui faire ce qu'il appelerait bien volontier un câlin s'il n'était pas aussi brusque, puis approcha sa bouche de son oreille pour lui signifier tout simplement : "passe pour cette fois, mais la prochaine fois, apprend à fermer ta bouche, ou je te la ferai fermer."

Puis, Orion s'écarta, un sourire subitement réjoui aux lèvres, gardant un bras au dessus de l'épaule d'Alkaia, puis attrapant les épaules de Roan avec l'autre. C'était tout Orion ça, être fou de rage une seconde puis être presque adorable la seconde d'après. Très lunatique ! Et après les avoir rapprochés de lui, il déclara, ravi :

"Et bien puisque tu es là, nous allons nous amuser tous ensemble ! Il serait triste que tu te fasses manger par des méchantes créatures sur le chemin du retour... Allez, on va se faire un petit coin sympa et manger un bout !"


Il lacha donc son ami qui pouvait fort bien se débrouiller seul, puis mena Alkaia dans un coin, près de lui, avant de s'installer à même le sol, pour fouiller dans son sac. Il avait gardé de la viande séchée, son petit en cas préféré, qui serait très bien pour un diner après une si longue marche. Il disposa ensuite en face de lui ses chères et tendres noisettes, celles qui lui faisaient tourner la tête au point qu'il n'entende plus rien, que ce soit dans sa tête, ou dehors. Il était tellement bien quand il en prenait - en quantité raisonnable, le but étant d'être tout de même conscient - qu'il était désormais un consommateur régulier de ces petites choses tellement utiles et qu'on pouvait trouver en grande quantité dans les environs.

Mais il n'y toucherait qu'après avoir pris des forces, eh, pas fou le mec, il ne tenait pas à voir des jaguars roses en tutu qui dansaient pour la venue de la pluie. C'était assez fort comme truc, alors il ne s'y risquait qu'en cas de ventre solidement rempli.

"J'ai de la viande séchée pour commencer, et quelques gourdes du breuvages que nous aimons tant Roan, je l'ai ai rangées près de toi, tu sais ce que tu dois faire n'est-ce pas ?"


Il s'agissait d'un alcool qu'Orion distillait lui-même, très mauvais en bouche, mais sacrément efficace pour rendre un homme heureux. C'était de l'alcool de riz avec quelques ingrédients de son cru...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 30 Avr - 23:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza

« J'ai un voile sur mes yeux, empli de souvenirs doux
qui créent un contraste violent avec la réalité »


Je ne sais pas si ça avait été une bonne idée de faire une imitation d'Orion. Je sais qu'il n'appréciait pas beaucoup les blagues, du moins pas toutes, mais je m'étais dis qu'il se dériderait peut-être en présence de Roan. Il faut croire que non. Et vu son regard, il n'était pas content du tout. Oh, qu'importe, il était si souvent furieux après moi que j'avais fini par avoir l'habitude. Jusqu'au jour où je le pousserais dans ces derniers retranchements. Peut-être que là je verrai enfin de quoi il est capable. Enfin, passons. Roan s'était détendu et avait baissé son arme. Est-ce qu'il sourit ? Je ne sais pas, je ne me focalise pas là dessus, gardant un œil méfiant sur Orion. Le Prince déchu me demanda si je doutais de leurs capacités. Quelle question !

« Certainement pas ! »

Je savais comment Roan se battait, je connaissais ses capacités et je n'avais aucun doute sur le fait qu'il puisse se défendre seul. Tout comme Orion, d'ailleurs. Ce dernier éclatat subitement de rire. Le rire que j'ai déjà entendu et qui n'est jamais un bon présage. Relax, il ne peut rien faire ici. Je l'écoute à peine parler, évitant de justesse de faire des grimaces. Pas sûre qu'il garde son calme dans ce cas là. Je marmonne un « n'importe quoi » qu'il ne devrait pas avoir entendu quand je le vois se rapprocher de moi. Oh, pas bon. Je me tends, tandis qu'il me prend dans ses bras d'une façon assez brusque. Je me sens oppressée et bien trop serrée. Piégée est le mot parfait. Et tandis que je me prends un avertissement (je ne vois pas comment il pourrait m'empêcher d'ouvrir ma grande bouche), je lève les yeux au ciel. Priant, la seconde suivante, que Roan ne fasse rien. Pas fais exprès.

Et la seconde suivante, il est tout souriant, nous prenant moi et Roan par les épaules. Il est fou. Je jette un coup d'oeil au Prince tout en me demandant dans quel piège m'étais-je jetée (parce que c'était clairement de ma faute si j'étais là). Me faire manger par des méchantes créatures ... Où est-ce qu'il va chercher ça ? Dois-je lui rappeler que j'ai déjà passé plusieurs semaines seules dans la forêt ? J'ai à peine le temps de protester qu'il m'emmène avec lui plus loin et me fais asseoir à ses côtés. Surprise et un peu boudeuse, je le regarde faire attentivement, n'hésitant pas à lui piquer un morceau de viande séchée. Et tout en arrachant un morceau, je me décalais un peu, me trouvant trop près du guérisseur. Ce qui ne m'empêcha pas de l'observer s'affairer à sortir des trucs de son sac. Je pointe du doigts ce qui me semble être des noisettes (je ne suis pas douée dans tous les trucs de guérisseurs moi).

« Qu'est-ce que c'est que ça ? »

J'avoue, je suis méfiante. Orion s'y connaît beaucoup trop en plante et autres trucs bizarres pour ne pas être méfiante. Je n'y goûterais pas avant de savoir exactement ce que c'est. De plus, si ça se trouve, ça ne se mange pas. Il faut vraiment que j'apprenne à reconnaître certaines plantes, ça pourrait m'être utile. Ensuite, il parle à Roan de leur breuvage. Le fait qu'il demande à Roan s'il sait ce qu'il doit faire me rend curieuse. Ça veut dire quoi, ça ? C'est un code secret ? J'arrache un nouveau morceau tandis que je regarde le Prince faire. Il ne va pas partir, dites moi ? Ce n'est pas que je n'ai pas envie de rester seule avec le guérisseur mais je ne sais pas si c'est une bonne idée pour l'instant. Je ne sais même pas si ce dernier est de bonne humeur ou pas, ou si ce n'est qu'une facette. Cet homme est déroutant.

« Et c'est quoi cette histoire de breuvage ? »

Disons que je n'ai pas fini de l'embêter, mais je le fais de manière plus ludique cette fois. Je ne sais pas ce que sont ses noisettes, ni son breuvage. Espérons que mes questions ne l'ennuient pas. Parce que je suis sûre que j'en ai pleins en réserve !

 
Emi Burton


Dernière édition par Alkaia le Dim 21 Mai - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 14 Mai - 1:03

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞ Roan était resté attentif à l’attitude d’Orion, curieux de voir la réaction de son amie face à l’arrivée d’Alkaia. Lui-même était resté plutôt calme, relevant surtout ce qu’elle disait, mais il vit Orion partir dans un rire qui ne signifiait rien de bon dans le cas où la Trikru aurait continué sa provocation. Il avait noté le sarcasme du guérisseur qui se moquait de ce qu’avait dit la guerrière et il se demandait parfois ce qui poussait la jeune femme à tenter ainsi le diable. Ce n’était pas la première fois qu’il la voyait agir ainsi, mais c’était à croire qu’elle avait toujours le mot pour provoquer leur ami commun à chaque fois qu’elle le souhaitait. Lui préférait rester sur sa réserve, ne cherchant pas à entrer dans le jeu de la provocation. Cela n’aurait rien apporté de rajouter quoi que ce soit tandis qu’il assistait au changement radical d’Orion qui semblait être passé de suite à autre chose.

Se retrouvant embarqué par celui-ci avec Alkaia, il vit son regard qui réagissait aux paroles de l’Azgeda. Il parlait de s’amuser et Roan pensait comprendre de quoi il parlait, commençant à bien le connaître à ce sujet. Le prince ne craignait pas ces fameuses créatures qui auraient été mises en déroute avec eux trois, mais il fallait tout de même rester méfiant avec ce qu’abritaient les bois.

❝ Qu’est-ce que tu as emporté avec toi ? ❞

Il était curieux de savoir ce que préparait Orion, mais la réponse arriva rapidement après qu’il se soit installé en face de son ami qui n’avait lâché la Trikru. Il observait tout ce qui était sorti du sac et eut un sourire amusé en reconnaissant les noisettes. La soirée promettait d’être peu orthodoxe et heureusement, la grotte était bien choisie pour les protéger au mieux des dangers extérieurs. Car une fois ces petits fruits ingérés, cela n’allait pas être la même chose en cas de complication que s’il était sobre de leur effet. La question d’Alkaia ramena l’attention du banni à son sujet alors qu’elle ne semblait pas connaître ces petites choses que le guérisseur transportait.

❝ Ce sont des Noix de Jobi, Alkaia. Rien de bien dangereux en quantité modérée. ❞

Roan n’était pas le plus doué au niveau des connaissances des plantes, mais il savait au moins ce qu’étaient ces noisettes et donc les reconnaître. Seulement, il ne s’y attardait pas alors qu’Orion évoquait des gourdes de breuvage dont ils avaient tous deux connaissance. Il avait vraiment tout prévu et l’Azgeda récupéra les fameux récipients pour en donner au guérisseur et à la jeune femme. La suite promettait d’être fort entre la boisson et les noix et, heureusement, il y avait la viande pour contrebalancer. D’ailleurs, Roan se servit à son tour en viande séchée, tapant d’abord dans le raisonnable, sans quoi il perdrait facilement le contact avec la réalité de par la suite du programme.

La réaction d’Alkaia était amusante à observer alors qu’elle semblait si peu en confiance avec ce qu’avait dit Orion. Il est vrai qu’ainsi, il y avait quelques mystères qui planaient, mais n’était-ce parfois pas le plus intéressant ?

❝ Il s’agit d’une spécialité d’Orion. Il vaut le détour. ❞

Et préférant ne pas trop en dire pour le moment, Roan avait commencé à manger de cette fameuse viande séchée qu’avait apporté Orion. Ça restait simple comme nourriture, mais tout de même consistant et pratique pour les voyages.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 14 Mai - 18:47

Laissant Alkaia se servir en viande séchée, Orion déballait un peu ses affaires de son sac, et notamment ses noisettes tant chéries. Maintenant qu'il était posé dans une grotte, et qu'il avait bien évidemment vérifié qu'aucune bestiole rôdait dans le coin, il pouvait bien s'en prendre une pour calmer ses compagnons de tête imaginaires, ceux qui ne cessaient d'agoniser, lui rappelant toujours depuis toutes ces années ce qu'il avait vécu étant gamin. Tss, il n'allait certainement pas laisser ces gosses qui n'existaient certainement plus le hanter.

Alors, lorsqu'Alkaia demanda de quoi s'agissait ces noisettes adorées, Roan répondit avant lui qu'il s'agissait de Noix de Jobi, que ce n'était pas dangereux en quantité modérée. Oh, quelle déception ! Orion aurait bien aimé s'amuser à lui en donner, sans qu'elle sache réellement ce que c'était, ça aurait pu être drôle, elle qui était si droite, si fière, elle serait un peu descendu de son piédestal et aurait gouté aux délicieuses visions qu'elles occasionnaient lorsqu'on en mangeait sans être habituée. Mais pas grave. Orion se sentait tout d'un coup d'humeur joyeuse, presque câline. Il tendit alors la man vers la tête d'Alkaia, pour caresser ses cheveux, tout en ajoutant :

"Tu pourras y gouter si tu veux, j'aime bien leur goût sucré, j'en grignotte quand j'ai un peu mal à la tête..."


Oh il n'allait pas préciser quel effet elles avaient tout de suite, ce ne serait pas drôle, n'est-ce pas ? Et puis il aimait bien ces petites questions, cela le faisait rire, et surtout ça démontrait à quel point Alkaia avait confiance en lui. Il n'allait pas l'empoisonner quand même !

"Oh, Alkaia, si j'en propose, ce n'est pas du poison, voyons... Ca aussi tu devrais gouter, c'est un peu fort en bouche mais ça passe bien dans le gosier. Tient, donne moi une gourde, j'ai un peu soif, ça va me réveiller."


Il tendit la main afin de choper la gourde qu'on lui donnera, puis avant de l'ouvrir il la secoua. Il fallait faire en sorte que le dépôt se mette partout dans le liquide, c'était ces petits morceaux - dont le secret était préservé quant à ce que c'était - qui essayaient de sucrer un peu le gout assez dégueulasse, il fallait l'avouer, de cet alcool de riz.

Puis, il s'en servit dans un gobelet, révélant la couleur transparente, à la limite un peu blanchâtre de l'alcool, avec des morceaux de feuilles vertes qui nageaient dedans, libérant leur sève. Puis, il but d'un coup son verra, et ensuite soupira. Ah, c'était bon ! Et pour compléter tout ça, il avala une demie noisette enroulée dans de la viande séchée. Ca passait bien comme ça.

Enfin, il s'intéressa un peu à Alkaia :

"Alors, ma belle, qu'est-ce que tu fais dans le coin ? Je ne pense pas que tu te sois perdue, si ?"


Il en profita pour jeter un gobelet à Roan, histoire qu'il boive pas directement à la gourde, quand même.

Lancement du dé [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (même pas drôle le résultat)
1 : On entend le hurlement d'une meute de chiens sauvages.
2 : Des petits grillons font de la musique, c'est sympa.
3 : Ils entendent un son de cor qui sonne une alerte.

4 : Rien du tout, tout va bien
5 : Une tempête commence
6 : Orion dit : "Hé merde, j'ai zappé de prendre l'arme que tu m'as demandé, Roan. Ce sera pour le mois prochain."

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eliza Johnson


Messages : 634
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Dionys (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 14 Mai - 20:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
WHY SO SERIOUS ? feat. Orion, Alkaia, Roan et Eliza.

Depuis son arrivée sur Terre, Eliza n'était pas la fille la plus généreuse, ni la plus aimable qui pouvait exister. Non. Elle était plutôt le genre de personne à se fondre dans la masse et à ne gêner personne jusqu'à ce qu'on lui cherche des ennuis. Une vraie louve solitaire, mais qui sait pourtant se sociabiliser quand il le faut. Mais cela était bien rare. Déjà, toute personne qui recevait un "oui" ou un "non" de sa part pouvait s'estimer chanceux. Elle était bien souvent dans sa bulle. Comme cette fin d'après-midi là, d'ailleurs. Elle venait de sortir de son habitation et à peine avait-elle fait trois pas dehors qu'un Brocéliandien lui tomba dessus.

« Où est-ce que tu vas ?
- Ca te regarde, peut-être ?
- Oui, les chasseurs devaient se réunir pour discuter du programme de la semaine à venir. Et à ce que je sache, tu en fais parti !
- Et bien, démerdez-vous sans moi. Je prendrais les jours qui resteront.
- Tu sais, tu ne pourras pas toujours rester enfermer dans ton petit monde.
- Tu sais, je ne t'ai pas demandé ton avis. Maintenant, lâches-moi les baskets et trouves quelqu'un qui est prêt à te supporter avec tes commentaires et tes questions incessantes tout au long de la journée. Moi, tu me fous un satané mal de crâne. »


Un coup d'oeil noir et la voilà quittant le campement. Quelle douce amabilité chez la jeune Johnson. Ca en était flagrant ! Elle savait que cet homme n'avait rien demandé, mais il lui tapait sur le système. Rares étaient les personnes pour qui elle avait un temps soit peu d'estime. Il en existait quelques uns avec qui elle s'amusait le temps d'une soirée et puis le lendemain, sa froideur habituelle réapparaissait. Non, elle n'était pas coincée. Simplement, elle n'avait pas envie qu'on tente de la changer. Elle était comme ça, et ça lui convenait parfaitement.

Eliza se baladait depuis quelques heures en forêt. L'humidité avait pris place alors que le soleil tombait peu à peu à l'horizon. Sa chevelure était légèrement suintante à cause de ce temps. Sa peau laissait y ruisselait quelques gouttes d'eau. La fraicheur aurait pu s'arrêter là et Eliza aurait pu poursuivre son chemin comme-ci de rien n'était. Mais au loin, une corne sonna.

Il lui fallut qu'un dixième de secondes pour redresser la tête et voir le fumée acide arriver. La fumée orangée avançait peu à peu vers elle. Une injure quitta ses lèvres et elle se mit à courir à travers le bois en quête d'un abri. Elle balaya les alentours du regard avant d'apercevoir une grotte un peu plus loin. Essoufflée, elle parcourut les derniers mètres à bout de souffle. La fumée eut tout juste le temps d'atteindre son épaule -lui arrachant alors un gémissement de douleur- avant qu'elle ne rentre dans l'abri.

S'adossant contre le mur, sa poitrine se gonflait aussi rapidement qu'elle se dégonflait. Elle retira sa veste qui lui brûlait un peu plus la peau et contempla le résultat de cet aléa de la nature qui semblait maintenant banal. Mais ce fut qu'au bout de quelques secondes qu'elle remarqua une bande de natifs assis autour d'un feu avec... des noisettes et des boissons ? Elle n'en fut pas totalement sûre à cause du manque de visibilité et se rapprocha. Elle put distinguer un seul visage familier: celui d'Orion. Comme souvent, ses sourcils se froncèrent, rendant son visage un peu plus ferme et elle observa les personnes présentes avant de regarder la seule personne qu'elle connaissait.

« Orion ? Qu'est-ce que vous foutez-là ? »

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Lun 15 Mai - 11:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza

« Dans la vie, il faut parfois faire des choix, et parfois ce sont les choix qui te font. »


J'avais vu Roan sourire quand il avait vu les noisettes. Les deux Azgedakru se connaissent trop bien, ils devaient donc savoir ce qu'ils faisaient. Il n'empêche que ces noisettes ne m'inspirait pas confiance. J'avais posé la question, espérant que l'un des deux me réponde au lieu de me forcer à goûter. Et c'est Roan qui répondit. Apparemment pas dangereux si on en mangeait pas trop. Cela ne me disait rien qui vaille ! Et tandis que j'observais ces fameuses Noix de Jobi, je sentis la main d'Orion dans mes cheveux, pour une courte caresse. Je fermais les yeux à son contact, laissant échapper un doux sourire. Il fallait profiter de ces petits moments ; l'humeur d'Orion était bien trop changeante pour ne pas profiter de ça.

Le guérisseur ajoute que je peux en goûter. Trop aimable. Je prends une noisette en main afin de l'observer puis je la repose sagement. Je n'étais pas prête à manger cette chose. Et si il y avait un danger ? Comment est-ce que l'on se défendrait ? Défoncé ? Pas possible. En plus, je détestais les sensations que procurait toutes ces choses. J'en frémissais presque. Je me souvenais de mon Dwensa et de cette saleté d'épreuve où j'étais aussi très loin ... J'ai toujours détesté ces sensations. Je n'allais pas goûter à ces choses là pour faire plaisir aux deux hommes. Certainement pas. J'attendais plutôt de voir comment ils allaient devenir. Ça pourrait être marrant, en fait.

Le breuvage était une spécialité d'Orion avait répondu le Prince. Et apparemment, je devrais goûter ça aussi. Visiblement, mes questions semblait amuser Roan. Ce n'était pas avec ça que j'allais savoir ce qu'ils tramaient. Roan avait repris sa voix d'instructeur. Je le sais, parce que je me souviens de ces conseils qu'il me donnait, cette voix calme et ferme et ce ton qui montrait qu'il savait ce qu'il faisait. J'avais l'impression de me retrouver apprentie et je détestais ça. Néanmoins, je ne lui en tenais pas rigueur, même maintenant, quand il me donnait encore quelques conseils. Orion interrompit mes pensées, me disant que ce n'était pas du poison et je devrais goûter ça aussi. Ça, je voulais bien goûter. Il me demande de lui passer la gourde, ce que je fis. Je l'observais tandis qu'il secouait le récipient. J'avais encore beaucoup à apprendre sur leurs habitudes. Roan ne semblait nullement perturbé par cela.

J'observais le liquide dans le gobelet et fronçait le nez. Pas très ragoutant ! Ni la couleur un peu blanchâtre, ni les feuilles. Pourtant, ça eut l'air de plaire à Orion qui soupira d'aise. Il prit même une noisette ; noisette que je regardais toujours d'un œil méfiant. Je décidais de continuer à manger cette viande séchée en attendant que je puisse goûter au breuvage. Il y eut quelques instants de silence, pendant lesquels je me perdis dans mes pensées, sursautant quand Orion m'adressa la parole. Ce que je faisais ici ... Je n'allais pas lui répondre que je l'avais vu et donc que j'avais eu une envie soudaine de l'emmerder. Pas sûre qu'il apprécie. Par contre, je pourrais dire qu'il me manquait et que quand je l'avais vu, j'avais eu envie de venir le voir. Je ne sais pas si ça passerait mieux, surtout s'il détectait le mensonge. Il allait même jusqu'à demander si je m'étais perdue. Je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel en soupirant.

« Je connais cette forêt comme ma poche. Je ne me perds jamais. J'étais partie p-... »

Et il ne saura pas la suite parce que j'entendis le son d'une corne. Je me figeais immédiatement, m'attendant à voir le brouillard débarquer. Nous étions loin dans la grotte, nous ne devrions rien risquer. Soudain, une jeune femme débarqua en courant dans la grotte. L'air essoufflée, elle ne nous remarqua pas. Je me redressais, la main sur mon épée, les sourcils froncés. Je ne la connaissais pas, il était normal que je me méfie. Par contre, elle connaissait Orion, et lui aussi avait l'air de la connaître. Je n'aimais pas ça. Mais alors pas du tout. Quand la jeune femme demanda ce qu'on fichait, je ne pus m'empêcher de répondre ironiquement.

« On dort, ça ne se voit pas ? »

A question bête, réponse bête. Je pouvais devenir sacrément chiante, voir même impolie parfois. Je me fichais pas mal qu'elle ait posé la question à Orion, je voulais qu'elle nous dise qui elle était. Je me doutais qu'elle avait atterrit ici à cause du brouillard, et je n'étais pas aussi mesquine pour vouloir la jeter dehors maintenant. Tout dépendait de comment elle se comporterait avec Orion, en fait. Et comme il se comporterait face à elle. Je n'attendais que de voir.

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Ven 19 Mai - 2:57

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞Installé dans la grotte, le moment de déguster ce qu’avait apporté Orion n’allait pas tarder. Face aux questions d’Alkaia, il avait pris le temps de lui répondre de manière brève. Il n’y avait pas grand-chose à dire de plus que ce qu’était les noix de Jobi ou la préparation du guérisseur et Roan ne s’était pas attardé dessus plus que nécessaire. De plus, Orion avait rajouté de son petit commentaire en assurant à la jeune femme qu’elle pouvait y goûter et le prince avait accompagné sa remarque d’un hochement de tête. Il n’y avait en effet aucun risque à ce qu’elle y goûte, excepté les effets que délivraient ces petites noisettes, mais elle pouvait bien se permettre ça. L’Azgedakru savait que l’avantage de cette grotte était cet aménagement qui leur permettait de facilement anticiper l’arrivée de qui que ce soit ou de quelque soit la créature qui oserait s’aventurer par ici.

Puis il y avait cette histoire de breuvage. Alkaia n’avait pas semblé convaincue par les noisettes, mais ce n’était que le début pour le moment et rien n’était définitif. Roan laissait Orion finir ses rapides explications et, pendant ce temps, il avait mangé un morceau de cette viande séchée que son ami avait mis à disposition. Le guérisseur avait tout prévu et avait ouvert la dégustation en prenant de ses noisettes. Le prince n’y avait pas encore touché, mais il s’assurait d’avoir quelque chose dans l’estomac avant. Profiter de chaque chose en son temps et contrôler un minimum cette perte qui se ferait avec la réalité dans les prochaines heures. Car, quitte à participer à ce moment, il n’allait pas délaisser les petites dégustations si spécifiques.

Jusque-là, Roan n’avait pas encore repris la parole, mais il ne perdait pas une miette de ce qui se disait. Un silence avait rapidement pris place, mais celui-ci fut interrompu par l’interrogation d’Orion, qui n’était pas des plus désintéressant. Lui aussi était curieux de savoir la raison qui avait poussé Alkaia à les rejoindre, et il s’apprêtait à écouter sa réponse en se servant du breuvage dans le gobelet que lui avait envoyé le guérisseur, l’ayant remercié d’un signe de tête. L’acidité de l’alcool associé à l’alchimie des ingrédients de la boisson se mélangeait au goût de la viande qu’il avait pris avec était appréciable, malgré le fait que le liquide soit assez fort. Ce n’était pas la première fois qu’il buvait de ce mélange et à chaque fois, il retrouvait le goût de celui-ci.

Cependant, le son de corne qui interrompit Alkaia mis le prince sur ses gardes. Pour l’avoir déjà entendu, il savait que cela annonçait l’arriver du brouillard acide qui tombait certaine fois dans les bois. Son regard avait suivi celui de la jeune femme, voyant bien vite arriver une nouvelle personne dans la grotte, cherchant certainement refuge. Par réflexe, Roan avait reposé sa main sur son arme dans le cas où la personne aurait fait preuve d’hostilité, mais, bien au contraire, elle mit un certain temps à remarquer leur présence. Cependant, son regard dévia sur Orion alors que la nouvelle arrivante semblait le connaître et il eut un sourire amusé face à l’ironie de la Trikru. Quant à lui, il reporta son attention sur celle qui fuyait le brouillard, se questionnant tout de même sur son identité.

❝ À qui avons-nous l’honneur ? ❞

Même si l’inconnue avait l’air de connaître Orion, Roan préférait rester quelque peu méfiant pour le moment. Il avait tout de même retiré sa main de son arme pour boire une nouvelle gorgée de la boisson alcoolisée, l’accompagnant une nouvelle fois de viande.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Sam 20 Mai - 0:21

Orion allait écouter la réponse d'Alkaia, qui allait certainement être une bravade supplémentaire, lorsqu'il entendit, comme ses compagnons, un son de cor qui était caractéristique : la brume mortelle ! C'était une véritable cochonnerie, ce truc, il ne comptait même plus le nombre d'hommes qu'il avait dû prendre en charge puis laisser mourir de leurs blessures. Il regarda donc à l'extérieur et s'apprêta à récupérer sa toile qui lui servait de drap quand il dormait dehors, afin de le protéger, lui et ses compagnons, si jamais un peu de la brume rentrait dans la grotte. Mais il fut un peu coupé dans son élan lorsqu'il vit arrivée une personne en trombe. Par réflexe, exactement comme Roan et Alkaia - ils n'étaient pas des Grounders de pacotille - il tira son épée, près à défendre chèrement sa peau. Bien qu'il ne soit pas réellement en danger, ils étaient trois contre une frêle créature... Une femme ? Qui en plus connaissait son nom !

Il mit quelques instants à la resituer, et alors qu'il allait répondre, Alkaia le coiffa au poteau. Eliza Johnson - car c'était son nom - avait demandé, à Orion, ce qu'il faisait là, sans vraiment faire attention à ses autres compagnons. Grossière erreur ! Car la jeune femme qui partageait parfois la couche d'Orion se montra tout de suite hostile, à répondre d'un ton tout à fait ironique. Orion partagea même un regard amusé avec Roan, qui enchaîna tout de suite, en demandant à qui ils avaient à faire. Oh, qu'ils étaient méfiants les amis d'Orion ! Mais lui ne l'était plus trop. Juste ce qu'il fallait.

"Roan, Alkaia, je vous présente Eliza Johnson kom Skaikru. Avant de lever l'épée, sachez qu'elle est... intéressante. Tu te souviens de cette chasseuse de cerf dont je t'ai parlé, Roan ?"

Il parlait évidemment de cette jeune femme qu'il avait rencontrée dans la forêt, tandis qu'Orion chassait un cerf - qui était aussi la proie d'Eliza. L'homme, avec tout son flegme et sa gentillesse habituelle, avait hurlé sur cette camelotienne qui lui volait son gibier, minant de l'attaquer, alors que justement, la Brocéliandienne n'avait pas hésiter à lui rentrer dans le lard. Vous connaissez Orion... Il a un faible pour ces femmes qui même face à un os n'hésitaient pas à se montrer brave. Et Orion était persuadé d'être un de ces hommes qui en imposaient, même s'il commençait à se faire un peu vieux, il avait encore une bonne forme. Il ne pouvait pas être perçu comme un gentil Neylakru qui ne manquerait pas de lui offrir la pitance. D'ailleurs, il avait gardé le cerf pour lui, hé, il n'avait pas non plus l'intention de la nourrir !

Mais il appréciait cette personne depuis, et une sorte de trêve s'étaient installée entre eux, se croisant parfois sans se taper dans la couenne, préférant se parler vaguement, partager un petit sourire narquois presque complice, décidant tacitement de temps en temps de chasser le même gibier, et que le meilleur gagne. Oh, il n'avait jamais pu tâter de sa chair, quel dommage, elle devait certainement être d'une fougue égale à celle d'Alkaia...

En parlant d'Alkaia, était-ce de la jalousie qu'il percevait là ? Oh oh ! Orion eut un petit sourire narquois envers elle, pour ensuite se concentrer sur Eliza Johnson. Oh oh, blessée par la brume à l'épaule ! Il en profita pour la détailler, de façon peut être un peu trop poussée, juste pour embêter Alkaia. Il ne faisait pas non plus grand cas de la survie de la Camelotienne, il se trouvait déjà bien bon à son égard. Mais par contre, la réaction d'Alkaia, une véritable guerrière, face à cette chasseuse douée, ce serait... Amusant. Oh, Orion il s'amusait follement, ça oui ! Néanmoins, il restait guérisseur. Et son réflexe de Fisa énervé d'avoir à toujours laisser mourir les cons qui se laissaient piéger par ce brouillard pourtant visible de loin fut de jeter à la jeune femme une des gourdes de l'alcool spécial Orion en lui disant :

"Tu seras mignonne de pas mourir là, un cadavre, ça pue vite et on en a pour des heures avant que ça se dégage dehors. Désinfecte et bois un coup, ça te fera pas de mal."


Puis, suivant l'exemple de Roan qui ne se laissait pas non plus impressionner en continuant à manger et à boire, Orion continua à manger sa viande séchée. Il n'en proposa pas à Eliza, mais il lui fit quand même signe de s'installer à terre près du feu, eh, ils n'allaient pas se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures, autant qu'elle se joigne à eux. Et puis... Peut-être bien qu'il aurait le temps de lui donner une noix de Jobi avant qu'elle ne comprenne que ce n'était pas quelque chose de très soft... Il en jeta d'ailleurs une à ses pieds, histoire de tenter sa chance.

"Tient, si t'as faim. Ca passe bien avec l'alcool."


Il eut un de ses petits sourires ravis qu'il n'arrivait pas vraiment à retenir lorsqu'il faisait ce que son père aurait certainement qualifié de "connerie". Mais Orion aimait tellement ça... Il garda alors un oeil sur la Brocéliandienne, qui restait malgré tout un potentiel danger, on ne savait jamais, puis sur Alkaia, qui pourrait montrer qu'elle méritait bien les perles dans ses cheveux. S'il avait été un enfant, certainement aurait-il tapé dans ses mains de contentement...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eliza Johnson


Messages : 634
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Dionys (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Sam 20 Mai - 11:10


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
WHY SO SERIOUS ? feat. Orion, Alkaia, Roan et Eliza.

Ces natifs n'avaient pas l'air bien aimable. Ou plutôt, la fille qui venait de s'adresser à elle en lui informant qu'ils dormaient. Et tout le monde savait qu'Eliza détestait qu'on la prenne de haut. C'est donc sans la moindre surprise qu'elle lui lança un terrible regard noir qui en disant long, à commencer par "tu as cru que nous étions amies pour me parler comme ça ?". A vrai dire, si un coup d'oeil pouvait tuer sur place, le sien en serait un très bon exemple. Eliza et le social, ça faisait quinze. Elle était du genre indépendante et solitaire, qui s'en contrefichait de tout. Elle était encore moins du genre à se faire des amis. Orion était d'ailleurs loin de l'être. Il était seulement une personne qu'elle estimait beaucoup, pour qui elle avait du respect, mais de là à l'appeler "ami" il y avait du chemin ! Une connaissance semblait plus juste. Après tout, elle devait avoir quoi ? Deux vrais et seuls amis sur cette foutue planète ? Et ces trois personnes n'en faisaient pas partis.

Les voyant tous poser leur main sur leur arme, elle fit de même, prête à riposter si besoin. Son visage reflétait toujours une éternelle fermeté. C'est le jour où on la verra sourire -sincèrement et non pas ironiquement- qui sera curieux. Finalement un membre du trio sembla prendre les devants et, contrairement à l'autre native, il semblait plus aimable et diplomatique. Elle s'apprêta à répondre, mais Orion prit les devants pour la présenter. Elle fut d'ailleurs surprise en entendant le mot "intéressante" pour la qualifier. Et elle ne fit que grandir en entendant dire qu'il avait parlé d'elle au dit-Roan. Et à voir le visage d'Alkaia, elle en déduit bien rapidement qu'elle n'aimait pas qu'Orion parle ainsi d'elle. Etait-elle amourachée de lui ? Ca n'en fit presque aucun doute. Et ayant toujours pas digéré l'amabilité de la jeune femme, elle n'allait pas tardé à répondre, dans le but de l'agacer un peu plus. Un jeu dangereux sans doute. Mais Eliza détestait se faire marcher sur les pieds.

Prenant la bouteille d'alcool, elle serra la mâchoire et fit glisser le liquide qui lui brûla la peau le long de son bras. Cela brûlait, mais elle ne laissa rien paraître devant les autres. Puis elle fouilla dans son sac pour attraper un morceau de tissu qui traînait toujours dans le coin. Elle le noua autour de sa plaie, ferma la bouteille d'alcool, prit le sachet au sol et s'approcha du groupe, un peu moins méfiante. Elle préféra s'asseoir entre Roan et Orion, surtout avec ce qu'elle s'apprêtait à dire à la jolie blonde.

« C'est curieux, parce qu'Orion m'a quelques fois parlée de Roan, mais jamais de toi, Alkaia. » répliqua-t-elle une fois au sein du cercle.

Un doux et faux sourire innocent prit place sur ses lèvres. Innocent, mais il ne fit aucun doute qu'il y avait un côté malsain derrière tout ça. Lui lançant un regard faussement désolé, elle attrapa une noisette et la fourra dans sa bouche. Elle était loin de se douter des effets secondaires de cette fichue noisette, mais elle le serait dans la prochaine minute. A vrai dire, elle s'était méfiée des autres, sans réellement le faire pour Orion qu'elle connaissait déjà.

Il était vrai qu'ils s'étaient rencontrés quelques fois lors de différentes parties de chasse. Et il lui avait une fois ou deux parler de Roan, bien qu'elle n'en savait que très peu sur lui, au final. En revanche, elle attendait avec impatience de voir la réaction de la jeune native face à ce qu'elle venait de lui sortir. Elle s'attendait au meilleure. De quoi la divertir un peu. Bien que d'ici quelques minutes ce sera le petit sachet de noisettes qui sera à l'origine de son amusement.

Citation :

Lancés de dés
1 et 2: Eliza ne boit pas, ni ne mange le sachet donné par Orion. Bien trop méfiante, la petite !
3 et 4 : Eliza boit, seulement. Une grosse gorgée, d'une grosse traite.

5 et 6 : Eliza ne mange que les noisettes sans se douter qu'elle procure des hallucinations.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 21 Mai - 23:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza

« Il est une ironie élémentaire qui se confond avec la connaissance et qui est, comme l'art, fille du loisir. L'ironie, assurément, est bien trop morale pour être artiste, comme elle est trop cruelle pour être vraiment comique. »


On pouvait sentir l'hostilité entre la jeune femme et moi. La grotte puait l'hostilité. Je ne sais pas pourquoi j'avais réagi comme ça. Ce n'était pas moi. Et tandis que je dévisageais froidement la jeune femme, celle-ci me renvoya un regard noir. Presque assassin. C'était drôle, même que ça me donnait le sourire. Même qu'en fait, ça me fit rire. Je laissais échapper un rire tandis que je baissais la garde, assurée que la jeune femme ne présentait pas de danger.

« Je ne sais pas ce que tu essayais de faire avec ton joli petit regard noir, mais ça ne risque pas de m'impressionner ! »

J'en avais maté des plus coriaces qu'elle. Je ne baissais pas entièrement ma garde, et elle serait surprise de voir que je pouvais dégainer assez vite, néanmoins, je ne pressentais aucun danger et me ressaya à mon aise. Pas aussi près d'Orion, cependant. D'ailleurs, ce dernier nous présenta Eliza. Une chasseuse. Parfait. Le guérisseur m'observait, amusé. Je lui renvoyais son regard, sachant que s'il voulait m'emmerder, je pouvais le faire aussi. Je n'avais pas besoin de cette femme pour le faire sortir de ses gonds, et s'il me poussait à bout, il me trouverait. Et il le savait. Néanmoins, il continua son petit jeu en détaillant la jeune femme de façon plus poussée. Je décidais de ne pas réagir et repris un morceau de viande séchée. Roan mangeait et Orion conseillait au futur peut-être cadavre de se désinfecter et même de boire un coup. Bah tiens. Là encore, je décidais de ne pas réagir. La jeune femme s’essaya entre le Prince et le Guérisseur, me faisant face. Allons-y, qu'on rigole. J'étais assise de manière assez contractée, sachant que Eliza ne représentait pas un très grand danger pour moi (on pouvait toujours avoir des surprises, certes).

Orion jeta une de ses noix de Jobi à Eliza. J'étais curieuse de savoir si elle allait la manger ou pas. Maintenant que je savais que ce n'était pas dangereux à petit dose, je me méfiais juste des effets. J'ai toujours détesté tout ce qui était hallucinogène, c'est pourquoi je n'en prendrais pas. Tandis que j'arrachais un morceau de viande, la jeune femme passa à l'attaque. Enfin ! Pourquoi avait-elle tant attendu ? Elle me disait qu'elle n'avait jamais entendu parler de moi, alors que de Roan oui. Et alors ? Elle ne pouvait pas comprendre la relation entre Orion et moi. Je laissais échapper un sourire.

« C'est ce qui te préoccupe ? Tu sais, moins on parle de moi, mieux je me porte. » Puis je fis mine de réfléchir. Je n'étais pas comme ça, mais puisque la jeune femme continuait les hostilités ... « Ceci, je n'ai jamais entendu parler de toi non plus. Mais, maintenant que je te vois, je comprends pourquoi. »

Je m'arrêtais, laissant un petit suspens. Pas besoin de continuer pour le moment. Si elle continuait, je pouvais continuer aussi, jusqu'à ce qu'elle se lasse. Je la détaillais simplement, lui montrant que j'accordais peu d'importance à son air soit disant désolé. J'avais bien mieux à faire que de répondre à ses affronts. Comme d'ignorer Orion, par exemple. Ça pouvait être sympa. Oh, je savais qu'il tenterait d'accorder de l'importance à la jeune femme, mais qu'importe. Je savais ce que je valais, c'était bien plus important.

J'observais la chasseuse manger une des noix avec un sourire aux lèvres. C'est bien, elle pouvait les tester avant moi, je verrai donc les effets indésirables. Comme ça, même pas besoin d'en prendre pour tester. Parfait, encore mieux !

Au loin, je pouvais voir que le brouillard était encore présent. Pas que je veuille m'en aller tout de suite, mais sait-on jamais. Et la nuit était définitivement tombée. Je n'attendais qu'une chose, cependant. Les voir tous les trois sous les effets des noix. Bien que les Azgedakru trichaient un peu, ayant apparemment déjà consommé ces machins. J'étendis mes jambes, m'installant confortablement et regardais devant moi, amusée. Et qui était devant moi ? Eliza. Oh, je n'allais rien tenter, mais ça personne ne pouvait le savoir. Cette situation m'amusait beaucoup. Je finissais de manger mon morceau de viande, ignorant volontairement Orion. En sachant que je le voyais quand même du coin de l’œil. J'avais l'air désintéressée, mais je ne savais pas ce qui se passerait si la situation venait à dégénérer. Quoiqu'on puisse en penser, je n'attaquais pas les innocentes, surtout pas pour une petite bravade.

Alors cette noix, Eliza ? Montre moi donc les effets, qu'on rigole !

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Mer 24 Mai - 3:22

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞L’arrivée de la jeune femme dans la grotte avait détourné l’attention de Roan de ce qu’il se passait juste avant. Il ne savait pas à quoi s’attendre de la personne et avait préféré se mettre sur ses gardes pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Heureusement, leur « dégustation » ne faisait que débuter et le prince avait encore les idées claires pour réagir de manière opportune. Car, même s’il comptait rester raisonnable pour la suite, les effets de l’alcool associés aux noisettes allaient forcément jouer sur leurs réflexes et leur temps de réaction. Maos ce n’était pas le cas pour le moment et chacun avait réagir à l’arrivée de l’inconnue qui n’allait pas être si inconnue que ça. Roan avait remarqué le regard amusé d’Orion lorsque Alkaia avait répondu avec plein de cynisme à la question et il eut cette même lueur d’amusement dans son propre regard. La Trikru semblait presque défendre son territoire en agissant ainsi.

Cependant, le prince apprit bien vite que cette jeune femme se nommait Eliza tandis que le guérisseur faisait les présentations. Maintenant qu’il évoquait son nom, il se souvenait en effet de l’avoir entendu en parler durant quelques conversations, mais il ne savait pas grand-chose d’elle. Toutefois, cela suffisait pour qu’il baisse les armes, faisant confiance à Orion pour baisser quelque peu sa méfiance. Pourtant, Roan vit du coin de l’œil que Alkaia semblait toujours prête à bondir et il trouvait que cela avait un certain intérêt, bien qu’il n’en dise rien. Il y avait comme des éclairs qui se lançaient entre les deux femmes présentes et cela promettait d’être nullement ennuyant pour la suite.

❝ Vous entre-tuer maintenant n’est peut-être pas une solution des plus appropriés. Le brouillard nous confine ici, autant le faire sans hostilité. ❞

Roan n’avait pas hésité à rebondir suite à la remarque d’Orion par rapport à la blessure d’Eliza et il s’était permis, sans réel gêne, de leur faire cette remarque. Le guérisseur avait raison, avoir des cadavres ne seraient pas des plus pratique et ce n’était pas non plus ce qui était souhaité pour l’heure. D’ailleurs, Eliza avait été conviée à les rejoindre, tandis qu’Orion lui avait fait parvenir des noisettes. Cette fois-ci, le prince n’évoqua aucune de ses connaissances au sujet de ces plantes, se contentant de croquer la moitié de l’une d’elles, imitant son ami en la mangeant avec un morceau de viande et une gorgée d’alcool. Il préférait y aller petit à petit avec les Noix de Jobi, restant tout de même attentif à ce qui se passait autour de lui. Les hostilités n’avaient pas vraiment été relâchées entre Eliza et Alkaia et il pouvait les entendre échanger en faisant preuve de beaucoup de cynisme. Alkaia semblait comme une louve défendant son territoire et il pouvait y voir le caractère de la guerrière qu’il avait entraîné durant son dwensa.

D’ailleurs, au moment où Eliza goûtait à l’une des noisettes d’Orion, le regard de Roan s’était dirigé vers son ami pour mieux voir sa réaction. Elle avait semblé prendre ça sans faire preuve de méfiance alors, soit elle connaissait les effets de ces petites choses, soit elle les ignorait et allait le découvrir bientôt. Il ne restait plus qu’Alkaia qui n’en avait pas encore pris, mais il ne s’en inquiétait pas. Ils étaient confinés dans la grotte pour un petit moment, alors peut-être qu’elle allait finir par céder.

❝ Alors comme ça Alkaia, tu n’es pas tentée par ces noisettes ? ❞

Quitte à détendre l’atmosphère, Roan ne se gênait pas pour mettre un peu son sérieux de côté alors qu’il proposait de nouveau à la jeune femme d’y goûter, malgré son abstinence après la demande d’Orion.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Jeu 25 Mai - 2:54

Voir Alkaia se chicaner avec une camelotienne dont finalement l'intérêt était limité, comparé à une amante qui savait le faire voler haut, c'était une situation assez drôle. Surtout quand les deux femmes semblaient se battre pour Orion, alors que seulement une avait droit à ses faveurs. Jamais Orion n'avait esquissé le moindre geste envers Eliza, et il devait avouer qu'il n'y avait jamais pensé... Une skaikru, quelle idée ? Il voulait bien l'apprécier, mais ça restait une skaikru, la descendante de ces lâches qui étaient partis dans l'espace.

Il lança un regard vers Roan, qui sembla comprendre cependant qu'il ne fallait pas les laisser s'étriper. Certainement resteraient-ils sur leurs gardes. Mais au moins Orion allait bien s'amuser à observer les effets des noix de Jobi sur une personne non accoutumée. Lui, ça lui donnait une impression de paix intérieure, de calme, parfois ça le boostait pour des activités... Charnelles, mais jamais au grand jamais il n'avait eu de ces séances d'hallucinations ou quoi que ce soit. En même temps il n'avait jamais essayé d'en avoir... peut-être que ce serait l'occasion ?

Lorsqu'Alkaia déclara que moins on parlait d'elle, mieux elle se portait... Même qu'elle n'avait jamais entendu parler d'Eliza. En même temps, Orion n'allait pas donner le bâton pour se faire battre... Lui-même savait se montrer discret. Même s'il n'avait jamais eu l'intention de culbuter la skaikru, au moins savait-il garder une occasion dans sa manche.

En revanche il attendit bien qu'Eliza avale la noix pour éclater d'un rire tonitruant, sous le regard de Roan. Oh, il lui en fallait pas beaucoup, il avait hâte d'observer - de façon absolument scientifique, bien sûr, aucune moquerie là dedans, voyons - les effets des noix sur Eliza. Puis, Roan proposa à Alkaia de gouter à son tour. Forcément elle ne voulait pas... C'était dommage, enfin, elle pourrait être drôle, voire même particulièrement rieuse ce soir. Ce n'était pas qu'elle était chiante, mais il fallait dire qu'Alkaia avait tendance à toujours être si... Sérieuse. Un peu de fun ne tuerait personne ! ... En espérant qu'elle ne balance pas Eliza dans le brouillard.

"Ce serait amusant, Alkaia, tu décoincerais un peu !"


Puis, il recroqua à nouveau une noix... Pour finalement avoir une nouvelle idée. Il machouilla la noisette, puis tendit la main vers le visage d'Alkaia. Il la caressa avec une douceur qui ne manquerait certainement pas d'éveiller sa méfiance, mais au moins cela la surprendrait lorsqu'il l'embrassera... Pour fourer dans sa bouche la noisette mâchée. Elle pourrait recracher comme elle voudrait, c'était foutu, les propriétés hallucinogènes étaient là.

Il mit fin au baiser avec un rire :

"Et voilà ! Maintenant elle en a mangé une ! Bon appétit, Alkaia."


Il éclata à nouveau de rire, puis lança une noisette encore à Roan, histoire que tous soient à égalité, tout en continuant à manger une viande séchée. Et enfin, il observa, sourire en coin, les effets de cette drogue sur la Eliza qui était à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eliza Johnson


Messages : 634
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Dionys (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Jeu 25 Mai - 10:12


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
WHY SO SERIOUS ? feat. Orion, Alkaia, Roan et Eliza.

Le visage d'Eliza se referma un peu plus en entendant la réplique d'Alkaia. Mais au moment où sa bouche s'entrouvrit pour riposter, Roan interrompit les festivités. Il avait raison. Ils auraient pu profiter de la soirée sans hostilité. Sauf que la jolie brune n'était pas sociable ! Elle n'avait pas envie de se faire des amis en étant ici et de passer une soirée "fort sympathique". Elle n'avait rien demandé. Elle avait simplement voulu se couper du monde avec ce brouillard acide. Au lieu de ça, elle se retrouvait avec un chasseur, une pimbêche et un pacifiste. Elle avait du mal à savoir comment la soirée serait plus amusante après ça. Et elle avait encore du mal à comprendre ce que Orion pouvait trouver à Alkaia. Mais la jolie brune détestait qu'on lui marche sur les pieds. Elle allait le faire regretter à la terrienne, au risque de s'en prendre une.

Cela faisait plusieurs minutes qu'elle piochait dans le sachet des noisettes et les mangeait. Elle devait en avoir gobé au moins trois, quatre ou cinq. Avant de se rendre compte qu'elle commençait à ne plus avoir l'esprit très clair, comme embrumé. Elle voulut s'énerver contre Orion pour l'avoir piégé avec des noisettes hallucinogènes, mais son corps réagit tout autrement. Eliza se mit à rigoler en lançant un "ce sont des putains de noisettes, ça". Puis, Orion embrassa Alkaia. Elle fronça d'abord les sourcils face à cette scène soudaine avant de voir la réaction de la jeune femme et comprendre qu'il l'avait elle aussi piégé.

« Roh, ne râles pas, ça te rend encore plus laide ! Tu vas voir ces noisettes sont délicieuses ! » dit-elle en ricanant et souriant de pleines dents. Un ange passa, puis soudain, elle fit un petit rebond de là où elle était assise. « J'ai une idée ! Elle est géniale, vous allez voir ! Et si on faisait un action ou vérité ? » Voyant leur mine interloquée, elle se mit à rire et prit un air faussement outré. « Non ! Vous ne jouez pas à ça sur Terre ? J'y jouais quand j'étais adolescente. Le but est assez simple. Je dis, par exemple, à l'un d'entre vous: action ou vérité ? Si il choisit l'action, je lui demande ce que je veux qu'il fasse; si il dit vérité, il doit répondre à une de mes questions avec l'interdiction formelle de mentir. Mais il est interdit de demander à l'autre quelque chose où il pourrait y laisser sa vie. Comme par exemple, je ne vais pas demander à ce que l'un d'entre vous sorte dehors pendant le brouillard acide. Bon, alors, ça vous tente ? On va bien s'amuser. Pour commencer, je choisis... Roan, action ou vérité ? »


EN FONCTION DU LANCER DE DES a écrit:
Action : Roan doit manger trois noisettes, d'un seul coup.
Vérité : Quelle est la pire chose qu'il ait faite.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Sam 27 Mai - 1:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza

« La femme a beau mettre un masque, elle reste toujours femme, c’est-à-dire folle. Les femmes pourraient-elles m’en vouloir de leur attribuer la folie,
à moi qui suis femme et la Folie elle-même ? Assurément non. »


Évidemment, aucun des deux ne m'aiderait. Orion parce qu'il se délectait trop de la situation et Roan parce qu'il ne voulait pas non plus. Je les avais vu s'échanger des regards amusés. Bien sûr que ça les amusait. Moi, ça ne m'amusait pas du tout. Cette femme était une plaie. Tout ça parce qu'elle n'avait pas supporté une petite pique. J'avais commencé les hostilités mais elle les avaient poursuivie, ce n'était donc pas tout à fait de ma faute. Alors qu'Eliza allait répliquer, Roan mit le holà. Ce n'était certainement pas Orion qui allait le faire ... Ça ressemblait plus au rôle de Roan. Je le retrouvais bien là, pragmatique. Je haussais les épaules, comme je l'avais fait souvent lors de mon dwensa. J'avais tendance, parfois, à faire la sourde oreille. C'est exactement ce que j'allais faire avec les deux Azgedakru. Peut-être devrais-je tester de sang de Natblida sur le brouillard ? Je n'avais jamais eu l'occasion de tester, tiens ... Ou alors, je pourrais observer les effets d'un corps qui se décompose dans le brouillard ! Je regardais la Camelotienne d'un air songeur. Si j'allais assez vite, je pouvais y arriver ...

Roan interrompit mes pensées d'un coup. Pardon ? Moi, prendre de ces noisettes de malheurs ? Je le regardais comme s'il était fou, secouant la tête de gauche à droite.

« Absolument pas. »

Je croisais les bras sur ma poitrine, en entendant Orion qui me disait que ça me décoincerait. Je t'emmerde. Je levais les yeux au ciel, n'étant absolument pas tentée d'en manger. Qu'ils se drogue tous s'ils le voulaient. Il fallait bien que quelqu'un reste sobre pour les sauver, si jamais il y avait une merde. Je sentis soudainement la main d'Orion qui me caressait. Qu'est-ce qu'il voulait encore ? Je ne lui faisais absolument pas confiance ce soir. D'un coup, je sentis sa bouche contre la mienne pour ... Oh le connard il a pas osé ? De surprise j'avalais la noisette, toussant comme si j'essayais de la recracher. C'était un peu tard, ceci dit. Je devrais peut-être vomir ? Je ne savais pas faire sur commande. Orion se mit à rire, me souhaitant bon appétit. Connard ! Il se foutait de moi en plus ! Je râlais et pestais, insultant le guérisseur et ne me privant pas pour le frapper à l'épaule. Je n'allais pas le gifler devant tout le monde. Quoique, ça pourrait être marrant ! Le grand méchant Orion qui se faisait gifler par une femme. Bouh, il n'aurait pas apprécié. J'allais reconsidérer mon geste quand Eliza -tiens, je l'avais oubliée elle- m'interrompit. Elle osait m'insulter encore une fois ?

« Chérie, toi tu n'as pas besoin de râler pour être laide, mais ce n'est pas ma faute ! »

Je ricanais. Moi je pouvais jouer encore longtemps. Sauf que j'avais plus envie de jouer. J'étais sacrément énervée, merci Orion -entre autre. La voilà qui bondit sur place pour proposer un jeu. Oh mon dieu, mais c'est quoi ce jeu débile ? Je l'entendis expliquer son petit jeu et je le trouvais encore plus débile. Ils jouaient sérieusement à ça, dans l'Arche ? Je levais les yeux au ciel.

« T'as pas plus nunuche comme jeu ? »

Demandais-je. La noisette me donnait des ailes, je fronçais les sourcils. Je n'avais pas besoin de ça pour répondre à cette fille. Je souriais, ayant une sale idée en tête. Orion saurait sûrement que ça allait tourner à la catastrophe si on ne me retenait pas. Mais comme c'était un peu de sa faute, ça me réjouissait. Je tentais d'ignorer la voix que j'entendais dans ma tête. Saleté de noisette.

« Moi je propose de voir si tu résistes au brouillard ! »

Dis-je en me redressant lentement. Même si Eliza avait commencé son petit jeu et choisi Roan -grand bien lui fasse-, ça n'allait pas m'empêcher de la traîner jusque là. Elle m'avait énervé et Orion aussi. Ça pouvait être drôle, finalement. Je lançais un regard rapide sur Orion, hochant la tête.

« T'as raison, ça me décoince. J'ai besoin de bouger, maintenant. »

Je suis debout, avançant d'un pas vers Eliza. J'entendais de nouveau cette voix, un peu plus distinctement. La voix d'un petit garçon que je ne connaissais pas mais qui me semblait familière. Extrêmement familière. Le petit garçon me demandait de l’entraîner. N'importe quoi, voilà que j'hallucinais maintenant ! Je secouais la tête, fixant mon attention sur une Eliza bien trop shootée aux noisettes. Donc faible et vulnérable. Donc facile à foutre dehors. Sans la noisette, je ne l'aurais sans doute pas fait, mais là, j'avais une excuse. Et c'est Orion qui me l'avait donnée.

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Jeu 8 Juin - 3:56

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞Les choses commençaient à tourner d’une manière dont Roan n’aurait imaginé, mais cela ne l’étonnait pas vraiment. Orion avait eu un de ces rires caractéristiques lorsque Eliza avait commencé à manger les Noix de Jobi et il eut la confirmation qu’elle ne devait savoir de quoi il s’agissait en la voyant les enchaîner une par une. À ce rythme, elle allait vite monter avec les effets hallucinatoires, mais la chute allait aussi être assez rapide pour elle. Quant à lui, le prince restait raisonnable, n’ayant pris qu’une seule de ces petites noisettes, bien qu’il soit déjà plus habitué que la Camélotienne à leurs effets. Ce n’était pas la première soirée où il s’adonnait à cette dégustation avec le guérisseur et il avait fini par s’accoutumer, n’ayant pas les effets aussi rapidement qu’un novice en la matière. Alors le prince avait suggéré à la Trikru de tout de même en prendre et, bien qu’il ai tenté de calmer les hostilités un peu plus tôt, la remarque d’Eliza allait certainement jeter de l’huile sur le feu. L’Azgedakru avait bien vu celle qui avait fait une partie de son dwensa dans la Nation des Glaces hausser les épaules et sa remarque n’allait pas vraiment être prise en compte, il n’en doutait pas.

Mais avant tout ça, il eut la surprise de voir Orion aller embrasser la jeune femme. Roan savait que le guérisseur côtoyait des femmes, n'étant pas non plus naïf, mais il n'avait jamais eut de confirmation sur l'identité de celle-ci, alors il ne s'était pas réellement attendu à le voir embrasser ainsi Alkaia. Pourtant, à la réaction du guérisseur, puis de la guerrière, il comprit le subterfuge. Orion s'était servi de cette ruse pour faire manger une noisette à la Trikru qui n'avait pas semblé s'y attendre. C'était digne de son ami d'agir ainsi et lui-même ne fit aucune remarque alors que ce fut à ce moment-là qu'Eliza avait décidé de relancer les hostilités, se prenant immédiatement une des réparties de la Yazhukru. Le prince assistait à cette opposition des deux femmes, opposition qui renforçait l'image de la personne défendant ses positions face à celle qui était considérée comme une intruse. Mais Roan n'avait fait de commentaire là-dessus, se mettant à écouter la proposition d'Eliza.

Lorsqu'il l'avait vu sauter sur place en parlant d'avoir une idée, il avait arqué un sourcil, intrigué par son trop-plein d'enthousiasme. Sans aucun doute, elle devait agir ainsi de par la quantité de noisette qu'elle avait prise, et il se demandait ce qui avait bien pu lui passer par l'esprit. Jusqu'à présent, lui s'était contenté que d'une seule noisette, bien qu'il en avait une autre entre les mains, après qu'Orion le lui ai envoyé. Il ne l'avait pas encore mangé et préférait attendre, ne voulant pas précipiter sa descente dans les hallucinations en se précipitant dessus. Même si cette soirée était fait pour se détendre et se laisser aller, il y avait des choses que Roan préférait ne pas éveiller dans sa mémoire, et encore moins avec la présence d'Eliza dont il ne connaissait que ce que le guérisseur lui avait dit à son sujet.

❝ Il est vrai que l'on dirait un jeu quelque peu enfantin. ❞

Le prince n'avait pas réagi de manière aussi virulente que Alkaia, mais il avait du mal à voir l'intérêt d'un tel jeu. Le concept différait de ce qu'il pouvait bien connaître et cela renforçait ses convictions comme quoi ceux venant de l'espace avaient des coutumes assez étranges, bien qu'il eût appris à connaître les Taliesins malgré l'aversion qu'avait Azgeda pour ce peuple. Cependant, il ne fit pas preuve de refus, se laissant convaincre par la présence de l'alcool et des noisettes qui allaient alléger les esprits peu à peu. Il avait écouté avec attention les consignes que la Camélotienne avait donné, et il avait ri intérieurement face à celle qui indiquait que le mensonge n'avait pas sa place ici. Parce qu'elle croyait réellement qu'il allait se livrer facilement par le biais d'un simple jeu ?

Pourtant, bien que la jeune femme l'ai désigné comme premier cobaye pour ce « jeu », il ne lui répondit pas immédiatement en voyant la guerrière se lever tout en suggérant de voir si Eliza pouvait résister au brouillard. À la voir ainsi, il eut cette impression qu'elle semblait bien réactive à la substance que délivrait les noisettes qui avaient dû rajouter une couche sur l'animosité qui s'était déclenché. Reprenant le rôle de mentor qu'il avait endossé dans le passé pour elle, Roan se redressa pour la retenir par le bras.

❝ Alkaia, tu devrais freiner certaines de tes envies. ❞

Il n'avait pas haussé la voix pour dire cela, mais son ton faisait tout de même preuve d'une certaine autorité envers la Trikru. Elle n'était certes plus dans son dwensa, mais il gardait cette parcelle d'autorité quand il voyait qu'elle était à deux doigts de commettre une erreur. Roan ne s'inquiétait pas pour la Camélotienne, sachant qu'il allait avoir le soutien d'Orion pour calmer la guerrière, alors il reporta son attention sur celle qui lui avait demandé de choisir.

❝ Je t'écoute pour ton action. ❞

Le choix avait été simple à faire. Il était hors de question qu'il la laisse l'interroger sur quoi que ce soit à son sujet et une action serait nettement plus simple à effectuer que trouver rapidement un mensonge pour dissimuler une vérité dans le cas où certains sujets allaient être abordés. Le défi allait être simple à relever en plus. Manger trois noisettes de plus n'allaient pas être une grande catastrophe, n'en ayant déjà pris que peu. Alors Roan récupéra deux autres de ces Noix de Jobi pour venir compléter le nombre et les mangea, avant de compléter par une gorgée d'alcool. Cela lui en faisait prendre un peu plus que ce qu'il avait pensé jusque-là, mais ce n'était pas encore extrême et, bien qu'il allait sentir une petite legerté bientôt, il pourrait toujours être maître de lui-même.

❝ Je te retourne la question Eliza. ❞

Il aurait pu lancer le choix à Orion ou Alkaia, mais il sentait qu'il valait mieux laisser ses deux-là se défier, cela pouvant promettre quelque chose d'intéressant. Déjà, le prince sentait son esprit s'embrumer un peu et il récupéra un morceau de viande séchée pour ralentir un peu les effets.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


SELON LES DÉS a écrit:
Action — Eliza doit boire cul sec une bonne rasade de l'alcool d'Orion
Vérité — Quelle est la chose dont Eliza a le plus honte ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 609
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Mar 13 Juin - 12:47

Orion avait énormément apprécié les effets des noisettes sur Eliza. C’était un excellent moyen de s’amuser à ses dépens et, très honnêtement, qu’attendait-on d’un Azgeda ? Certes, il n’était pas aussi violent et fou furieux que sa Reine, mais il restait malgré tout un membre de ce clan. Les camelotiens étaient pour lui de la chaire à pâté, et si on peut apprécier une chaire à pâté, ce n’était pas pour autant qu’il n’allait pas se foutre de leur gueule. Mais il commençait aussi à en avoir assez des enfantillages entre Alkaia et Eliza. Il avait l’impression de revoir son fils qui, alors qu’il tenait à peine sur deux jambes, se disputait un bout de bois avec un autre gamin. C’était fou, cette tendance qu’avaient les femmes à se cracher à la gueule… Au moins, son ami de toujours, Roan, utilisa cette autorité naturelle qui l’englobait pour demander – de façon beaucoup trop diplomatique pour Orion – à la Trikru de calmer ses ardeurs.

Quant à la camelotienne… Hé bien, si elle ne comprenait pas qu’elle allait trop loin, elle le saurait lorsqu’Alkaia la jetterait dehors en plein brouillard. Dommage… Mais pas une très grande perte. Même s’il ne pourrait sans doute pas s’empêcher de corriger celle qui était son amante. Bordel, on la rappelait à l’ordre et elle continuait ?

Au moins Eliza Johnson avait compris que sa vie dépendait un peu de l’humeur des natifs – ou alors était-elle réellement amatrice de ce genre d’activité… Action et Vérité ? Simple, peut être « nunuche » comme le qualifiait Alkaia – il n’avait pu empêcher de sortir un petit rire moqueur. En tout cas, Orion était plutôt content d’échapper à la première question… Même si c’était vraiment tout bénéf’ : Roan avait avalé trois noisettes d’un coup, et ça promettait d’être sacrément drôle. Mais Orion s’était contenté d’observer. Lorsqu’il y avait quelque chose de nouveau – même juste un jeu – il se complaisait à bien tout comprendre, tout analyser. Mais très honnêtement… Eliza Johnson croyait-elle réellement qu’ils allaient dire la vérité juste parce que le nom du jeu l’imposait ? Sérieusement ?

Mais au moins, visiblement, rester discret dans son coin à manger négligemment une noisette, c’était bénéfique aussi. Roan avait posé une question à Eliza, quelle était la chose dont elle avait le plus honte… Allait-elle dire la vérité ? C’était assez drôle comme jeu, d’autant qu’Orion regardait Alkaia avec un air assez mutin. Il s’imaginait toutes les questions qu’il pourrait poser, les actions qu’il pourrait imposer aussi. Ce serait bien drôle… D’autant qu’il avait appris à déchiffrer la jeune femme, il parvenait à savoir quand elle mentait, c’était le fruit de huit années d’observation.

Huit années ? Si longtemps ?

Orion eut un moment de flottement. Effectivement… S’il comptait le nombre de cycles passés, cela faisait bien huit ans qu’il cotôyait – si on peut dire ça comme ça – Alkaia. Et pour Roan… Outch, il n’avait même pas envie de compter, et il ne pouvait pas. Les Grounders accordaient bien peu d’importance aux années, à leur compte, aux anniversaires. Orion savait qu’il avait globalement 36 ans, et qu’ils s’étaient connus alors qu’ils avaient aux alentours de 10 ou 12 ans… Cela faisait donc près de 25 ans, environ, à peu de choses près. Pratiquement toute une vie… Ils s’étaient même connus alors que son amante était encore un simple projet.

Néanmoins, il resta là, dans un coin à attendre. Sans vraiment compter le nombre de noix qu’il avalait… Enfin, l’essentiel était qu’il en était juste au stade des voix éteintes dans sa tête. Il allait certainement bientôt commencer à voir des choses étranges, dans peu de temps. Mais pas encore maintenant…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Eliza Johnson


Messages : 634
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Lyndsy Fonseca
Crédits : Dionys (avatar), skairipa (gif)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Sam 24 Juin - 22:42


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
WHY SO SERIOUS ? feat. Orion, Alkaia, Roan et Eliza.

Le social et Eliza, ça faisait quinze. A vrai dire, si elle aurait pu emplafonné gentiment chaque personne qu'elle avait croisé aujourd'hui, elle l'aurait fait sans l'ombre d'une hésitation. Elle était du genre anti-social, à préférer rester dans sa bulle que de se mêler aux grands bains de foule. Son père lui avait toujours reproché ça, mais sur le ton de la plaisanterie. Elle le revoyait encore lui dire "Eliza, ce n'est pas en envoyer balader tous ceux qui t'aident que tu t'en sortiras. Tu sais, l'indépendance et la solitude sont deux choses différentes. Tu peux savoir te débrouiller seule, mais avoir un ami ou deux t'aidera toujours à te sortir des plus terribles situations. Ne renies pas ça". Et là voilà, maintenant, à ne plus écouter grand chose de ce qu'il a dit. A vivre comme bon lui semblait, à renier le fait qu'elle se sentait terriblement seule, mais d'un autre côté à aimer ça. Plus les jours passaient et moins elle appréciait de parler avec autrui. Personne n'était intéressant dans son entourage. Rien qui vaille la peine qu'elle y laisse sa vie. Rien qui ne remplacera ses parents ou les terribles erreurs de son passé.

Et là voici, aujourd'hui, assise dans un cercle de terriens, à jouer à un stupide jeu dont elle ne savait même pas pourquoi elle l'avait proposé. Ah si ! Peut-être parce qu'elle était bien trop défoncée pour s'en rendre compte. Tellement qu'elle rit même intérieurement de ses propres bêtises en voyant Roan s'enquiller quelques noisettes. Mais elle eut le revers de la médaille quand il lui reposa une question. Elle le savait. Si elle prenait vérité, dans son état, elle ne garderait pas sa langue. Et puis elle n'avait pas envie de leur raconter sa vie. Non merci ! Elle choisit donc action. En entendant le défi, son sourcil se arqua et un sourire amusé prit place sur ces lèvres.

« Donnes-moi ça ! » dit-elle en tendant la main vers la gourde.

Elle la saisit et but deux grandes gorgées avant de grimacer en sentant la douce chaleur se diffuser le long de sa trachée. Mais soudain, l'alcool lui monta en plus des noisettes à la tête et elle regarda d'un air malicieux Orion, lançant la fameux question "action ou vérité ?". Quand il choisit la première option, son sourire s'élargit, alors qu'elle regarda les deux autres participants, et un léger instant Alkaia. Elle avait son défi en tête et celui-ci n'allait pas plaire à la jolie blonde en face d'elle. Son regard se porta sur Orion, un sourire joueur en coin, alors que sa bouche laissa échapper quelques mots dans le silence de la nuit.

« Embrases-moi. »

Elle savait: l'avalanche allait sans doute arriver, et celle-ci portait un nom "Alkaia". Peut-être finirait-elle dans le brouillard acide qui devait sûrement toucher à sa fin, mais à vrai dire, elle n'avait plus réellement la notion du bien et du mal à présent, faute à ses fichues noisettes.
 

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Alkaia


Messages : 425
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Gaia Weiss
Crédits : Avatar : dakini
Signature : Skoll sur IE + Marissa Meyer & hedgekey (code sur Bazzart)

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Mar 27 Juin - 0:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Why so serious ?
Orion, Roan, Alkaia & Eliza

« Si l'on pratique le principe d'œil pour œil, dent pour dent,
le monde entier sera bientôt aveugle et édenté. »


Je ne savais même pas pourquoi je réagissais comme ça. Enfin si, les noisettes y étaient pour quelque chose. Je n'en avais pas eu beaucoup, mais je savais que j'étais très réceptive à ce genre de chose. C'est pour ça que je ne voulais pas en prendre dès le départ. Au moins, je pouvais être contente, je n'en avais pas pris autant que les trois ici présents. Mais Orion, je le retenais. J'avais du mal à me calmer et à me retenir, d'autant plus que Eliza ne m'aidait pas non plus. Et d'un autre côté, je n'avais pas envie qu'elle m'aide ; la mettre dehors n'en serait que plus drôle.

Roan était d'accord avec moi concernant son jeu, sauf qu'il était plus diplomate. Il était tout le temps diplomate, même quand il vous engueulait. Disons qu'on le sentait passer. Je ne me souvenais pas qu'il ait autant haussé la voix en ma présence, mais je pouvais très bien avoir oublié. Quoique, vu que j'étais parfois une tête de mule ... J'étais peut-être très appliquée lors de nos entraînements, mais quand je n'avais pas envie de faire quelque chose, je pouvais être sacrément chiante. Ou quand j'avais envie de faire quelque chose, je pouvais l'être aussi. Et j'avais vraiment, mais vraiment, envie de foutre Eliza dehors. L'envie me démangeait tellement ... c'était difficile de se contrôler. Ça devait tellement se voir sur mon visage que j'allais mettre mes envies en application que, une fois n'est pas coutume, Roan s'interposa. De manière assez pacifique, bien sûr, mais toujours avec cette voix autoritaire que je lui connaissais bien. Il me retenait par le bras et je n'avais pas besoin de tenter de forcer le passage pour savoir qu'il avait assez de force pour me ralentir. Néanmoins, il ne ferait que me ralentir. Freiner certaines de mes envies. Dans tes rêves oui. J'avais envie de lui faire des grimaces, de l'imiter parler ou de lever les yeux au ciel. J'avais même très envie de lui répondre par une petite pique mais je n'en fis rien. Je serrais les dents et ne fis que le foudroyer du regard. Il devait avoir l'habitude maintenant.

Il me lâcha tout de même et je m'asseyais à nouveau, écoutant juste la voix, les yeux dans le vague. Je l'écoutais me parler de sa journée, et des découvertes qu'il avait bien pu faire. Je savais que ce n'était pas vrai, que c'était les noisettes, que je n'avais pas besoin d'en prendre beaucoup pour atteindre un niveau qu'Orion n'atteindrait qu'en mangeant plusieurs de ces noisettes, mais ça me faisait un peu de bien. Quoique j'étais nostalgique. Je me pris à chipoter à mon collier. Ce collier en forme de panthère, avec le croc que j'avais prélevé moi-même. Ce collier que je portais tout le temps, jamais je ne l'enlevais ; il était bien trop important pour moi.

Les bras croisé, j'entendis à peine le rire moqueur d'Orion. J'entendis Roan choisir son action (qui choisirait vérité, sérieusement ...) et je ne le vis pas manger ces trois noisettes. Il devait sûrement être habitué, au contact d'Orion, donc ces trois noisettes ne changeaient à mon avis pas grand chose. Mais je n'étais pas vraiment attentive à tout ça. Il retourna même le défi à Eliza. Tant mieux, je ne voulais pas jouer moi. Je repérais vaguement le regard d'Orion mais je ne fis pas trop attention.

Roan défiait Eliza de boire une bonne rasade d'alcool ou de nous avouer ce dont elle avait le plus honte. Bien évidemment, la jeune femme prit l'action, et but effectivement une bonne rasade d'alcool. Je ne faisais plus attention à ce qui se disait, mon regard déviant vers ce brouillard qui ne semblait pas vouloir s'éteindre. Plus tôt je partirais plus tôt sera le mieux. La voix ne me suivrait pas. Je fermais les yeux quelques instants, mais il parlait toujours. Je devais peut-être encore manger un des morceaux de viande ? Je rouvris les yeux et en chopais un avant de mordre dedans presque aussitôt. Je remarquais juste à ce moment là que Eliza me fixait. Je n'aimais pas du tout son air. Je n'avais même pas entendu qui avait parlé. Son regard se porta sur Orion avant de lui demander l'embrasser.

Pardon, excusez moi, j'ai mal entendu ? Je m'arrêtais de manger, fixant sans trop comprendre Orion, puis Eliza. Non, je n'avais pas mal compris. Je lançais un regard à Orion, qui lui disait clairement qu'il avait pas intérêt. Que s'il le faisait, il se prendrait mon poing dans la figure en avant goût. Et alors que j'étais enfin tranquille, je lâchais mon bout de viande et me redressais pour rejoindre Eliza en quelques enjambées. Je ne faisais plus semblant, je ne tenais pas à ce que Roan s'interpose, ni Orion d'ailleurs. Lui, il n'hésiterait pas à me faire mal. J'avais sans doute le temps de faire ce que je voulais faire tout à l'heure. Je poussais la jeune femme à terre, sans ménagement, et la traîna rapidement vers la sortie. Elle était bien trop défoncée pour pouvoir vraiment se défendre (du moins, elle ne se défendait pas comme si elle avait tout ses moyens). J'avais bien envie de lui envoyer mon poing dans la figure. Je m'agenouillais à ses côtés, ayant peur d'entendre de vrais pas derrière moi et lui murmurais quelques mots.

« Tu m'as cherché. »

Je n'avais pas de raison de la tuer. Je pris juste une mèche de cheveux que je poussais près du brouillard. Avec un sourire victorieux, je me mis à rire avant de repousser la jeune femme. Je me retournais, faisant face aux deux hommes. Haussant les sourcils, ne regardant vraiment ni Orion, ni Roan, je lançais ma conclusion.

« Les cheveux, ça brûle bien ! »

Avant de repartir vers l'endroit où j'étais, je regardais Eliza, beaucoup moins souriante, lui parlant à elle seule.

« C'était mon dernier avertissement. »

Je repartis vers ma place la tête haute. Je me fichais bien ce qui pourrait m'arriver à présent. Je n'avais tué et blessé personne. Je l'avais juste un peu amoché avec la poussière, et elle aurait peut-être quelques égratignures. Et une mèche de cheveux en moins. Mais qu'importe. Je ne regardais même pas Orion en regagnant ma place. Je choppais juste mon morceau de viande, soufflais dessus comme quand j'étais enfant et m'asseyais un peu plus loin d'Orion, et plus près de Roan. Pas envie de me faire corriger. Je le sentais mal. Même si, au fond, me placer plus près de Roan que d'Orion ne me protégeais pas plus. Haussant les épaules, je me remis à manger mon morceau, écoutant l'enfant s'extasier devant ce que je venais de faire. Je ne voyais même plus Eliza près de l'entrée. Au moins, elle n'était pas là près d'Orion. Je réprimais une grimace, ne sachant même pas pourquoi je me comportais de la sorte. Après tout, on était pas ensemble, je n'avais pas le droit de faire ça. Bah, c'était pas de ma faute, après tout.

 
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 173
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ? Dim 2 Juil - 2:03

Why so serious ?Orion & Roan & Alkaia & Eliza❝ Pour tout ce qui existe, il est une saison. Oui. Un temps pour détruire et un temps pour construire. C'est cela. Un temps pour garder le silence et un temps pour élever la voix. Un temps pour rester sérieux et un temps pour s'amuser. ❞Bien qu’Alkaia le fusillait du regard, Roan ne s’en était pas laissé impressionné. Il avait l’habitude des démonstrations de sa force caractérielle ayant eu la jeune femme à entraîner et il s’était attendu à ce qu’elle n’apprécie guère qu’il s’interpose. Seulement, il l’avait fait non pas par prise de compassion envers la Caméliotienne, mais surtout pour calmer les hostilités présentes. Cela avait été sur le ton de la rigolade que Orion et lui-même avait évoqué la déplaisance d’avoir un cadavre, mais le prince n’allait certainement pas mettre en doute les capacités de la Trikru à faire taire cette Eliza qui semblait prendre un certain plaisir à la faire sortir de ses gonds. Peut-être qu’en tant qu’Azgedakru, Roan ne devait en avoir que faire de ce qu’il pouvait bien lui arriver, mais il faisait partie des rares de la Nation des Glaces à tolérer ces étrangers. Il avait accepté le statut de Taliesin d’une femme, mais elle avait été la seule à lui faire ouvrir les yeux sur cette acceptation, ce qui n’avait été le cas pour tous les autres. Alors il acceptait désormais leur présence sans plus et il n’allait pas non plus se plier en quatre pour éviter des misères à cette femme qui ne retenait pas ses paroles.

Seulement, le fait d’avoir pris bien plus de noisettes que ce qu’il prévoyait – même si ce n’était que trois – l’avait fait prendre cette décision, qui ne lui ressemblait pas réellement, de participer à ce jeu des plus absurdes. L’action était tombée et Roan devait avouer qu’il était curieux de voir comment allait tourner cette soirée improvisée avec la jeune femme qui cumulait noix de Jobi et alcool, sans réellement se rendre compte des conséquences. Sans compter qu’il se sentait chanceux, car, connaissant Orion depuis un sacré bout de temps désormais, il avait déjà partagé ce genre de soirée de dégustation et avait fini par ne plus ressentir les effets aussi rapidement qu’à ses débuts. Avec ce qu’il avait ingéré jusque-là, couplé à la viande séchée, le prince se sentait surtout embrumé et beaucoup plus détendu qu’à son habitude. C’était assez rare qu’il soit ainsi et qui sait ce que cela pourrait donner par la suite…

En tout cas, il ne s’était nullement attendu à la demande d’Eliza envers le guérisseur. S’il s’était trouvé en train de boire, peut-être se serait-il étouffé de surprise, cependant, il cueillit la demande d’un regard observateur tourné vers son ami puis Alkaïa. La réaction de la guerrière n’allait pas se faire attendre et si Roan n’avait pas consommé de ces noisettes hallucinogènes, peut-être aurait-il eu la rapidité nécessaire pour retenir la Trikru. Ce ne fut cependant pas le cas et, contrairement à son habitude, il n’eut pas la réelle autorité dont il aurait fait preuve dans une autre situation. Mais dans cette situation-ci, il n’avait aucun remords à laisser la Yazhukru faire passer le message qu’elle avait à faire passer. Après tout, Eliza n’était pas réellement une native et il n’y avait aucune raison qu’il se démène à faire entendre raison à Alkaïa pour elle. Roan se contentait alors d’observer cette Eliza se faire traîner, s’assurant surtout qu’une certaine limite ne soit pas franchie, tandis que la Skaikru devait certainement comprendre qu’elle n’avait pas affaire à quelqu’un qui se laissait marcher sur les pieds avec facilité.

Mais il y avait aussi une personne dont la réaction intéressait le prince. Bien qu’il gardait un œil sur ce que faisait Alkaïa, proche de l’entrée, il se demandait aussi comment allait réagir Orion et c’était peut-être sa réaction qui le ferait lui-même réagir. De toute façon, la Trikru avait eu l’intelligence, malgré sa prise de noisette, d’agir rapidement, mais il lui asséna tout de même son habituel regard qu’il avait eu lorsqu’il avait été son instructeur au moins où elle revint s’asseoir près de lui. Bien qu’il n’ait rien fait pour venir en aide à Eliza, Roan essayait de faire comprendre à la guerrière que ce n’était pas forcément la meilleure décisions à prendre.

❝ Tu devrais garder ton sang-froid la prochaine fois.  ❞

Peut-être que si Roan n’avait pas pris de noisette, il aurait sûrement dit quelque chose avec bien plus d’impact, mais une part de son esprit était focalisée sur ce brouillard de « bien-être » fictif qui l’envahissait peu à peu, tout en le laissant maître de ses pensées. Le prince était sûr d’une chose, il n’allait pas prendre d’autre noix de Jobi durant cette rencontre, et ne se contenterait que de la boisson de son ami et de la viande séchée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :
Lancer de dé :
1 à 3 : Le brouillard est encore présent pour quelques heures, continuant de les bloquer et d'être un danger pour Eliza
4 à 6 : Le brouillard commence doucement à se lever, d'ici moins d'une heure, l'accès à la forêt sera sans danger.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Why So Serious ?

Revenir en haut Aller en bas

Why So Serious ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Autres endroits-