AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes :Moskiums, Hémérians et Arkers ! Essayez de les privilégier pour les premiers évents à venir Wink
Les habitants du Mont Weather seront jouables dès début juin en ce qui concerne les demandes de MC, puis seront ouverts pour tous début juillet (ou peut-être avant, à voir Razz ) !
Ouverture de la ChatBox tous les samedis, dès 18h (heure française Smile ) ! Ouverture, samedi 24 dès 14h !
Les premiers évents font leur entrée sur IE ! Very Happy

Partagez|

I might punch you, in your face. + Alejándro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Jonathan Murphy


Messages : 33
Date d'inscription : 09/05/2017
Ft : Richard Harmon
Crédits : Avatar : phaenomen.

Inclement Earth

MessageSujet: I might punch you, in your face. + Alejándro Ven 26 Mai - 18:16



 I might punch you, in your face. Alejándro
& Murphy
fourchette temporelle:
 

Un des points que je trouvais les plus enviable dans cette histoire de prison, comparé à l'orphelinat, c'était qu'ici, au moins, j'avais une cellule pour moi et personne pour venir me faire chier. Evidemment, je n'y passais pas toute mes journées, vu qu'on avait un emploi du temps assez serré, entre les travaux d'intérêt généraux, les repas et certains cours… Bref, personnellement, je m'en foutais pas mal. Je me laissais guider. J'allais là où on me disait d'aller. Mais non sans gueuler que ça me faisait chier de faire le boulot des autres. Non mais c'est vrai quoi, c'est putain d'Archéens ne pouvaient pas laver leur linge eux-même ? C'était sans doute le truc qui m'énervait le plus ça. Mais bon apparemment c'était pour des histoires de contribution à la société. Encore de belles conneries pour nous refiler des tâches ingrates de mon avis, mais bon.

J'étais tout de même bien content de pouvoir retrouver mon lit le soir, même si ce n'était pas la top qualité, quand on vient de Walden, on en a un peu rien à foutre. Un lit c'est un lit. Et quelle ne fut pas ma joie ce matin de voir deux Gardes débarquer dans ma cellule avant même que tout le monde soit réveiller pour m'annoncer que j'avais cinq minutes pour emballer mes affaires, ranger ma cellule, faire mon lit et les suivre. Alors déjà, ils vont se calme tic et tac hein ! Ils vont me laisser quelques secondes pour émerger. Je vous jure, ils ont aucun respect ces types. Heureusement que je dormais pas à poil. Ca aurait été fichtrement rendu la situation embarrassante. Malgré les directives des gardes, je pris mon temps pour me lever. Oui, j'aimais bien faire ça, ça leur faisait grincer les dents. Et je sais que leur matraque les démangeait.

C'est non sans quelques plaintes et demandes d'explication, que quelques minutes plus tard, j'avais emballé mes affaires pour partir à la suite des gardes. Ces derniers ne se privaient pas pour me donner des coups d'épaules pour que j'avance plus vite. Mais ce serait mal me connaître que de penser que je n'allais pas leur rendre leur coups. Moi ? Jouer avec le feu ? Toujours. De toute façon qu'est-ce que j'en avais à foutre ? Il n'y avait rien qui m'attendrait en dehors de cette prison. Je fus alors jeter dans une cellule qui était plus grande que celle que j'avais avant. J'aurais peut-être pu me réjouir de cette promotion. Merde, j'avais été élu prisonnier du moi ? Nan, mais sérieusement, je savais que ça sentait la merde leur truc. On allait me me foutre dans une cellule pareille avec un lit double juste pour mon petit confort.

J'eus rapidement ma réponse. Quelques seconde plus tard, deux autres gardes arrivèrent avec un autre prisonnier qu'ils poussèrent dans la cellule. Un s'exclama alors que pour un question de manque de place en prison, nous allions dorénavant partager cette cellule ensemble. Qu'il y avait intérêt à ce qu'on ne provoque pas de problèmes, sinon les conséquences seraient loin d'être agréable et que nous avions quelques minutes pour ranger nos affaires avant que la journée ne commence. Sur ces belles paroles, les gardes refermèrent la porte, nous laissant tous les deux plantés là comme des cons.

Je me tournais vers mon cher colocataire du coup que je connaissais déjà plutôt bien. Alejándro Martínez… Sa famille habitait à côté de la mienne quand je vivais encore à Walden. On était même potes pendant un temps. Mais ma vie c'était barré en steak et je n'avais pas été des plus agréable avec lui. Depuis on avait arrêté de se parler. J'avais été assez étonné de le voir en prison aussi. Mais pourquoi pas. Visiblement, on est tous aussi cons les uns que les autres.

- Je sens que ça va être génial cette affaire.

Vous vouliez que je dise quoi en même temps ? Que j'étais heureux de pouvoir partager ma cellule ? Que j'étais content de devoir en plus me retrouver avec un type que j'avais envoyé chier il y a des années ? Sincèrement, j'en aurais presque regretté l'orphelinat ou ma mère alcoolique, avant de me souvenir qu'il y avait sans doute plus d'inconvénients en fait. Ouais, Martínez ne risquait pas de brailler comme un putois à n'importe qu'elle heure ou de se noyer dans son propre vomis. Tout du moins j'espérais que ce n'était pas le cas. Sinon, peu importe les conséquences, ça allait mal se finir quoiqu'il arrive.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - 751 mots
Revenir en haut Aller en bas

I might punch you, in your face. + Alejándro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: L'Arche :: Arcadia-