AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de passer par le recensement ! Wink
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes :Moskiums, Hémérians et Arkers ! Essayez de les privilégier pour les premiers évents à venir Wink
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker !
Ouverture de la ChatBox tous les samedis, dès 18h (heure française Smile ) !
Suite aux premiers évents (qui sont toujours ouverts), les premières intrigues arrivent sur IE pour les 100 et les Arkers ! Celle des Grounders/Camelotiens arrivera par la suite, patience (leur évent durera plus longtemps) Wink

Partagez|

[16/04/2482] You got a friend in me - Aethän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Lishi
Modo


Messages : 202
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : All by myself /poutre.

Inclement Earth

MessageSujet: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Ven 9 Juin - 20:34

Info RP:
 

Si tu n'étais pas Maire, si tu n'étais pas obligée d'être là en ce moment, tu serais certainement dans un coin de ta maison en position fœtale à te remettre de ta cuite de la veille. Car hier, tu as bu, beaucoup, passionnément, à la folie, au point de t'en rendre pitoyable comme à ton habitude. Tu en avais d'ailleurs maintenant la gueule de bois. La salle était plongée dans une pénombre que d'aucuns pourraient qualifier d'oppressante, mais toi tu t'y sentais bien. Et puis de toute façon... Tu aimais ton travail. Maire de Neylankru, aider ceux qui composent ton peuple à trouver des solutions à de grands problèmes. Assise sur ton siège réservé, tu fais face à quelques adjoints qui t'expliquent que certains champs donnent de mauvaises récoltes. Qu'il faudra donc certainement aider les paysans de certains coins, redistribuer des nourritures. Il faudra donc piocher dans les caisses, trouver des solutions pour que tout le monde soit content.

Cela faisait partie des réflexions qui ponctuaient tes journées. Souvent, on imagine les problèmes apportés à ta connaissance plus... Disons plus guerriers ? Oh, dernièrement on t'a bien rapporté avoir trouvé des traces de campements étranges, et tu as dû faire face à certaines personnes, oui. Mais généralement, c'était plus pragmatique : des problèmes de récolte, des disparitions de personne, assister à des cérémonies, aider à la sélection des adjoints... C'était un travail de tous les fronts, mais c'était heureusement assez calme ces temps-ci. Excepté ces champs qui devaient certainement être malades... Les maladies des végétaux étaient ta pire hantise, tu crains toujours une famine comme celle survenue il y avait quelques années et qui avait coûté cher à ton peuple.

La réunion commençait à tirer vers la fin quand un gona vient chuchoter à ton oreille qu'une personne est arrivée pour toi. Tu sens dans sa voix la réprobation et le respect tout de même dû à ta position. Tu le connais, tu sais qu'il est fermement contre les personnes extérieures au clan. Mais toi, tu sais qu'il faut tout de même s'ouvrir au monde, tout en ayant sa propre indépendance. Alors, tu demandes qui est présent. Lorsqu'il te répond qu'il s'agit d'une certaine Aethän, d'un coup, tu te tiens plus droite, tu es heureuse. Alors, tu lui réponds de faire rentrer cette personne, tandis que tu vas couper court pour ce soir à cette rencontre qui durait depuis le matin. Tu t'adresses alors aux adjoints :

"Il me semble que nous avons déjà beaucoup parlé pour aujourd'hui. Allez vous reposer, nous reprendrons demain, lorsque les vents se calmeront. Uta, Lova, menez nos invités à nos chambres d'accueil. Merci."

Et tandis que tu regardes tout ce beau monde s'en aller, tu bois une nouvelle gorgée de cet alcool que tu aimes tant, pour te remettre un peu de toutes ces réflexions, ces disputes, ces hommes parfois étrangement cupides qui aimaient trop exagérer les choses, afin de tirer profit de la situation. Mais tu ne voulais plus y penser. Quelqu'un est là pour toi, Aethän, cette bouffée d'air frais qui vient de te voir, comme promis, après la fameuse cérémonie du Grand Abandon.

Tu la vois rentrer dans la salle, tu es ravie, mais tu ne bouges pas encore, tu ne te sens pas tout à fait assurée sur tes jambes. Mais tu lui souris de cet air un peu fatigué. C'était bon d'avoir en face de soit une constante, une personne toujours là malgré tes changements, malgré ta dépression, qui t'a vue dépérir mais qui est toujours revenue. C'était agréable...

"Voici donc la grande, la belle, la magnifique Aethän. Tu as fait vite pour arriver maintenant, j'aurais pensé que tu arriverais plutôt dans quelques jours. Pressée de me voir ?"
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aethän


Messages : 224
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : tabrett bethell
Crédits : vanaheim pour l'avatar ; codage de signature moondaygirl (moi /pan) ; gif de signature je cherche encore le crédit

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Lun 26 Juin - 23:37

Après la cérémonie du grand abandon et tout ce qui en avait decoulé, Aethän s’était remise en marche, non pas pour Xiarore, où elle avait renvoyé Marik et Edda donner des nouvelles, mais pour Neylanduni où elle avait plus ou moins un rendez vous. Bon ce n’était pas un rendez vous obligatoire, mais elle avait averti par faucon la maire de la ville qu’elle lui rendrait visite et il était totalement hors de question qu’elle manque à ses engagements. Ça lui ferait du bien. Ça lui ferait du bien de voir Lishi et de passer un bon moment avec elle, de lui parler peut être aussi. Parce que l’épisode des faucheurs, ce qui était arrivé, ça l’avait secoué plus que de raison. Ça lui avait rappelé à Aethän, ce moment où elle avait entendu la vieille Irmine lui dire que les faucheurs avaient attaqués un groupe, bien des années auparavant. Ce moment où elle avait entendu les mots qu’elle voulait oublier. « Elle ne reviendra pas. » Et effectivement elle n’était jamais revenu, et Aethän avait un peu perdue son innocence à ce moment, ou sa soif d’aventure et d’histoires. Ca avait été peut être le début de la fin au fond ? La mort de Laëk, la mort du riweth, sa cheville cassée, tout s’était enchainé et finalement elle avait fait le bon choix en reposant les plumes pour devenir chef de son village, pour prendre sur ses épaules des responsabilités.

Mais faire le bon choix ne voulait pas dire qu’elle ne pouvait pas prendre une pause de temps en temps pour venir voir une vieille amie, et pas n’importe la quelle en plus de ça.  Lishi était vraiment quelqu’un a part pour la blonde des trishanakru, et il était hors de question qu’un jour elle laisse quelconque évènement l’empêcher de retourner à sa rencontre.

Soit, elle arriva enfin à Neylanduni, et Laëk qui chevauchait à ses cotés lui fit une remarque sur le sourire qui ornait à présent ses lèvres. Son sourire grandit et elle lui donna joueusement un coup d’épaule, tandis qu’Ermès venait lui piailler dessus comme pour le menacer si il se moquait trop de sa maitresse. C’était une bonne ambiance, et elle sentait tout le poids de ses épaules s’en aller au fur et a mesure que la ville était en vue.  C’était le soulagement peut être.

Ils descendirent de cheval, et elle laissa Laëk vivre sa vie tandis qu’elle attendait qu’on lui donne l’autorisation de rentrer dans la marie de Neylanduni pour retrouver son amie l’ancienne forgeronne. Autorisation fut faite finalement, au terme d’une longue conversation entre Ermès et elle, et elle esquissa un petit sourire en remerciant le message, avant de se diriger vers la bâtisse dont sortaient des individus qu’elle salua avec respect.  

Enfin, elle était à l’interieur, et à la vue de Lishi sur son siège, ne semblant guère décidée à bouger, et ça lui tira un nouveau sourire, tout comme la réplique qu’elle venait de lui lancer. «  on dirait presque que toi tu n’es pas contente de me voir. » Elle la taquinait bien sur, et en quelques foulées elle arrivait en face de son amie, la fixant de ses grands yeux clairs.  «  Tu as prévu de te lever pour que je t’étreigne ou bien dois-je m’agenouiller devant toi ? » Au moins il y’avait du bon dans cette visite, elle oubliait tout le mal qui la rongeait depuis quelques jours, et elle avait ce sourire plus leger sur les lèvres. «  Nous avons chevauché vite, peut être étais-je pressée de gouter a un verre d’alcool en ta compagnie. » Elle lui sourit un peu plus et rajouta tout doucement. « Comment vas tu ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lishi
Modo


Messages : 202
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : All by myself /poutre.

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Jeu 29 Juin - 21:41

Tu es ravie de voir Aethän, même si tu es épuisée, crevée, brisée en mille morceaux, comme d’habitude. Tu es ravie, parce qu’elle est une bouffée d’air frais, et l’une des rares personnes à réellement te tenir tête lorsque tu te montres butée, trop ancrée dans tes idées. Elle est aussi un sourire sur des lèvres que tu as tant goûtées que tu pourrais les dessiner les yeux fermées, et autrefois une occupation tout à fait agréable dans le secret des murs d’une chambre. Bon, voilà un moment que tu n’as pu parcourir ces formes, mais au final, qu’est-ce qu’on s’en moquait ? C’était Aethän, et en qualité de telle, elle restait une amie de Neylakru, et la tienne.

Lorsque ton amie justement te fait remarquer que tu ne t’es pas levée à son arrivée, tu fais un sourire désabusé, puis tu te lèves, doucement pour ne pas brusquer ton corps fatigué par cette consommation d’alcool intensive et ce manque d’activité sportive. Puis, tu la serres avec des bras forts, l’enlaçant avec toute la force de ta nostalgie : voilà un moment que tu ne l’avais pas vue… Ses visites se faisaient rares depuis qu’elle était Riweth, ça se comprenait, et puis tu pouvais toi aussi partir en voyage parfois… Mais tu ne décrottais pas de tes terres, pas souvent. A peine t’es-tu rendue à Polis quelques temps auparavant, pour rencontre la fameuse Heda de pacotille de cette Kongeda qui n’avait que de nom l’idée d’une coalition.

« Ne t’agenouille jamais en face de moi, Aethän, sauf si tu souhaites faire ce que tu sais tant réaliser avec ta langue. »

Ces jeux n’en étaient finalement que cela : des jeux. En souvenir de ce bon temps, qui remontait maintenant. Es-tu en train de radoter ? Ce serait bien triste d’avoir des habitudes d’ancêtres alors même que tu n’avais que 25 ans… Drôle comment une femme de deux ans de plus que toi pouvait paraître plus jeune ! Peut-être devrais-tu te remettre en question, Lishi ? Il serait temps… Avant qu’il ne soit trop tard. Cependant, à peine Aethän fait-elle part de son désir de partager un verre d’alcool avec toi que tu la relâches :

« Tes désirs sont des ordres, vient avec moi. »


Tu la prends par la main et tandis que tu la mènes vers une pièce plus tranquille, avec quelques bouteilles rangées dans un coffre, tu réponds à sa dernière question :

« Aussi bien que d’habitude, et toi ? Raconte-moi les nouvelles de par chez toi ? J’ai entendu parler de cette magnifique commémoration du Grand Abandon… J’y serais bien venue, si encore j’y étais conviée. »

Tu fais allusion à cette tension que tu ressens à l’égard de la Kongeda, cette impression qu’ils sont tous réunis dans une espèce d’union bancale, dans laquelle tu te sens particulièrement exclue, n’ayant aucun désir de les rejoindre. Tu éludes aussi la question sur ta santé. Tu ne vas pas bien, c’est certain. Qu’attendre d’une femme qui fait une dépression morbide depuis des années ? Mais au moins tu n’as pas menti, car tu as des principes. C’est effectivement aussi bien que d’habitude, quand tu regardes d’un certain point de vue… Car tu ne mens que lorsque c’est nécessaire. Et là, l’omission était parfaitement suffisante.

Et tandis que tu servais à boire dans des gobelets de bois un alcool de rose parfumé, doux en bouche mais fort en conséquence, tu l’observais. Elle devait effectivement avoir galopé pour venir, elle semblait un peu fatiguée. Elle profita d’être encore debout, et pas tremblante, pour aller chercher des vêtements larges dissimulés dans un meuble au fond de la pièce. Cela se passa si vite qu’Aethan n’avait pas eu le temps de répondre à la précédente question.

« Si tu veux te mettre plus à l’aise… Tu peux te changer là, derrière ce paravent. Bien que tu n’aies rien que je n’aie jamais vu… »

Après ce petit sourire narquois, tu t’installes enfin pour écouter Aethan. Après tout, sa réponse t’intéressait réellement ! Elle était arrivée si vite qu’aucune nouvelle n’avait eu le temps de la devancer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aethän


Messages : 224
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : tabrett bethell
Crédits : vanaheim pour l'avatar ; codage de signature moondaygirl (moi /pan) ; gif de signature je cherche encore le crédit

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Mer 2 Aoû - 22:39

HRP:
 



Lishi avait l’air épuisée, une gueule de bois peut être, ou était elle terrassée sous les assauts du désespoir, elle n’en avait aucune idée Aethän, tout ce qu’elle savait c’était qu’elle était la, et que la vue de son amie lui redonnait du baume au cœur. Il s’en était passé des choses pendant le Grand Abandon,  et la lassitude de son existence toute entière s’évapora d’un coup quand la maire de Neylankru la serra dans ses bras. Une proposition, un jeu peut être,  et les quelques mots de Lishi lui firent venir un sourire bien plus grand sur les lèvres. « Accueille moi comme il se doit et peut être m’agenouillerais-je alors » Un  petit clin d’œil se glissa sur ses lèvres et puis elle la serra davantage, respirant un peu son odeur, la gardant contre elle.

Mais l’etreinte cessa, Aethän évoqua son désir de boire, et elle sourit a nouveau. C’était fou cette présence apaisante qu’avait Lishi, et, souvenir des temps passés, elle fut assailli. Cette fois ils étaient bons. Cette fois elle était cette femme un peu perdue qui avait cassée son épée. « Tous mes désirs ? » C’était une question plaisante. Un jeu toujours un jeu.   Sa main fut saisis, et elle se fit entrainer, se laissant bien entendu entrainer. Elle ne craignait rien ici. C’était une vieille amie, qui ne lui ferait jamais de mal.  

Il y’eut une question et l’alcool fut servit, une proposition de vêtements offerte avant même que la conteuse n’ait le temps de réponse. « Sha. Je te remercie, la route a été longue et poussiéreuse. » Et sans vraiment de pudeur, Aethän bougea très lentement vers le paravent, commençant déjà a enlever ses vêtements de route,  se souciant fort peu que Lishi puisse voir son corps athlétique fatigué par les routes.  Puis il y’eut des réponses qui ne tardèrent pas à venir. « Magnifique commémoration dont le solennel a été perturbé par les faucheurs. » Et pour le coup elle n’avait pas vraiment envie d’en dire davantage sur la célébration, Lishi connaissait son histoire, une qu’elle n’aimait pas vraiment raconter Aethän, comment une fille dont elle s’était éprise s’était fait prendre par la montagne et n’en reviendrait jamais ?   Elle le savait Lishi, et peut être n’insisterait elle pas pour savoir pour les faucheurs, pour les troubles du Grand Abandon. Sinon, Aethän, les conterait. Elle avait apprit avec le temps de toute façon, a se séparer des faits quand elle les contait, elle avait apprit avec le temps oui…   «  Comment pourrais tu y être conviée quand tu ne crois pas en la Kongeda, mon amie ? » Et c’était taquin plutot qu’empli de jugement.  C’était ainsi. Et revenant avec des vêtements un peu plus ample, elle s’installa en face de la Neylankru, puis  elle reprit. «  Que désires tu savoir ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lishi
Modo


Messages : 202
Date d'inscription : 08/06/2017
Ft : Zhao Wei
Crédits : All by myself /poutre.

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Jeu 31 Aoû - 0:38

Tu aimais cette espèce de flirt constant que tu maintenais avec Aëthan, quand bien même tu savais qu'elle n'entrerait plus dans ta couche. Elle avait trouvé l'amour ailleurs, là où toi tu ne l'avais jamais trouvé et tu ne comptais de toute façon pas céder à ces appels. Au moins avais-tu cette amie, proche, qui savait beaucoup de choses de toi et qui prenait le temps de venir te voir, de temps en temps. Histoire de raconter ces histoires, comme seuls les Conteurs en avaient le secret, ce qu'elle était avant de raccrocher pour la politique.

Nullement gênée par la nudité proche d'Aëthan, tu l'avais laissée s'habillant, posant des questions sur la Cérémonie de l'Abandon. Elle était aussi fêtée à Neylakru, mais dans une moindre mesure, de façon nettement plus solennelle et personnelle. Par contre, tu fus totalement outrée d'apprendre qu'elle avait été gâchée par des faucheurs. Qu'est-ce qui avait bien pu arriver ?! Tu t'étais presque redressée, choquée par cette information. Et tu compris aussi que, sans vraiment le faire exprès, tu avais appuyé quelque part où c'était réellement dangereux. Les mauvais souvenirs, tu connaissais. Tu connaissais leur impact sur le moral, la santé, et tu pris la décision de plutôt demander à tes éclaireurs pour de plus amples d'informations. Après tout, si Aëthan était une source plus agréable, tu en avais d'autres qui étaient là pour ça.

"Je dois avouer que j'ignore ce que j'aurais fait, si vraiment j'y étais conviée..."


Mais tu ne l'avais pas été, même lors de la rencontre avec Lexa. Tant mieux. Si tu n'avais aucun problème avec le fait de voyager sur son territoire, les célébrations en lien avec cette... secte, très peu pour toi. Puis, enfin, ton amie était là, face à toi, prête à tout te raconter. Tu fis glisser ce verre vers elle, du bout du doigt, puis tu bus une gorgée du tien, la tête posée sur ta main. Tu la voyais avec un sourire un peu nostalgique. Elle était brune, bronzée par le soleil, les voyages. Toi, tu étais d'une blancheur presque maladive, passant ton temps soit dans cette Mairie à travailler pour ton peuple, soit à parcourir ton clan sous haute escorte, sans prendre le temps de voyager réellement, pour te rendre compte des beautés de tes terres.

Un comble pour l'ancienne baroudeuse que tu étais.

"L'extérieur me manque, tu sais. Les voyages, les simples passages en forêt, où on rencontre, par exemple, des Conteuses avec des épées cassées..."


Le rire dans la voix, tu fis références à votre rencontre, à toutes les deux. Tu te retins quelques instants, avant d'éclater d'un rire franc, un de ceux où on a vraiment les larmes au bord des yeux. Te souvenir de cette rencontre était comme un remède contre le mal de l'esprit dont tu souffrais. Puis tu parvins à te calmer, pour dire :

"J'ai finalement rencontré ta... Heda. Lexa. Il y a tout juste quelques jours. Ce fut instructif, je dois le dire. Elle semble un peu plus civilisée que ce que j'avais pu imaginer, moins illuminée."

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Aethän


Messages : 224
Date d'inscription : 08/05/2017
Ft : tabrett bethell
Crédits : vanaheim pour l'avatar ; codage de signature moondaygirl (moi /pan) ; gif de signature je cherche encore le crédit

Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän Ven 15 Sep - 16:29

Elle appréciait toujours Aethän ces petits moments qu’elle partageait avec Lishi, elle appréciait sa présence, les courbes de son corps qu’elle avait plusieurs fois étudié avec  soin, elle appréciait ce regard dans le quel elle lisait tellement et du quel elle pouvait sortir de vieux comptes, de vieilles histoires peut être. Elle appréciait sa compagnie tout simplement, sinon elle ne reviendrait pas. Elle appréciait leur flirt qui n’avait pas toujours été que du flirt.  Elle appréciait leur amitié qui ne changerait jamais et qui s’était fait si étrangement peut être, qui s’était crée avec sa propre maladresse. Elle appréciait tout ça Aethän, et elle se fendit d’un sourire qui bien que leger laissa partir le reste, la lassitude du voyage et la souffrance des souvenirs que la cérémonie avait apportée en elle. Ou que … les troubles dans la cérémonie avaient apportés.  Et si elle ne voulait pas en parler Aethän, elle reprendrait ses habitudes de conteuse pour son amie, si celle ci le lui demandait. Parce que Lishi, comme de très rares personnes, avait un accès à Aethän, que les autres n’avaient pas. Elle était son amie, et c’était quelque chose qui comptait plus que tout pour l’ex conteuse aux yeux clairs.

Mais c’était une autre conversation qui se tissait entre elles, et la trishana arqua un sourcil presque amusé, en attrapant le verre qui lui était tendu. Un remerciement presque silencieux, un mouvement de lèvres, Aethän sourit doucement.  

« Tu te serais probablement amusée de voir que la coalition ne tient qu’a pas grand chose. Et tu m’aurais dis que tu avais raison de ne pas y croire. Quelque chose comme ça. » Elle ne jugeait pas les Neylankru qui étaient contre la coalition. Et même si elle, elle croyait totalement dans les bienfaits de celle ci, elle ne considérait pas qu’il soit nécessaire de se battre pour faire entendre son avis. Elles étaient amies toutes les deux, meme malgré leurs avis différents, et Aethän se plaisait à parfois peut être jouer avec le feu, ou taquiner la jeune brune sur leurs désaccords.

Une gorgée fut prise, et Aethän essaya de se relaxer un peu. Mais peut être l’heure était elle a la nostalgie, aux regrets, et ses grands yeux clairs et perçants se posèrent sur la brune à la peau si pale maintenant.  Et puis il y’eut un rire, qui la fit rire elle aussi, car jamais elle n’oublierait cette rencontre, qui resterait l’une de ses plus belles. Car jamais oui, elle ne l’echangerait pour rien au monde. «  Quand bien même tu voyagerais encore, tu ne croiserais pas quelqu’un d’aussi fabuleux que moi. » Et il y’avait ce manque de modestie qui se prenait d’Aethän parfois quand elle était en bonne compagnie. Elle appréciait plaisanter sur elle même, et jouer un peu comme ça.  Ça ne changeait pas ça non plus. «  Mais je dois reconnaître que les voyages me manquent à moi aussi. »  Car elle ne voyageait plus vraiment, et cette cérémonie qui aurait du lui rappeler le passé , lui avait rappelé autre chose de plus maussade.

Le rire avait cessé maintenant, et il y’eut une phrase qui lui fit arquer un sourcil des plus interessé alors qu’elle posait son verre. «  Oh »   Elle était des plus curieuses maintenant. «  Et cela t’a t’il fait changer d’avis sur la coalition ? Ou bien nous penses tu toujours membres d’un culte détestable ? »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: [16/04/2482] You got a friend in me - Aethän

Revenir en haut Aller en bas

[16/04/2482] You got a friend in me - Aethän

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Autres clans-