AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes :Moskiums, Hémérians et Arkers ! Essayez de les privilégier pour les premiers évents à venir Wink
Les habitants du Mont Weather seront jouables dès début juin en ce qui concerne les demandes de MC, puis seront ouverts pour tous début juillet (ou peut-être avant, à voir Razz ) !
Ouverture de la ChatBox tous les samedis, dès 18h (heure française Smile ) ! Ouverture, samedi 24 dès 14h !
Les premiers évents font leur entrée sur IE ! Very Happy

Partagez|

[11/04/2482] You're a kind of light in the darkness - ft Iseult.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Zack Flemings
Membre à l'honneur


Messages : 117
Date d'inscription : 14/05/2017
Ft : Daniel Sharman
Crédits : Avatar : Tumblr. Signature : northern lights.

Inclement Earth

MessageSujet: [11/04/2482] You're a kind of light in the darkness - ft Iseult. Sam 10 Juin - 22:35

Fourchette Temporelle:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
You're a kind of light in the darkness.

Lonely is the night when you find yourself alone, your demons come to light and your mind is not your own. Lonely is the night when there's no one left to call, you feel the time is right--(say) the writins on the wall. Its a high time to fight when the walls are closin in, call it what you like--its time you got to win.
Lonely, lonely, lonely--your spirit's sinkin down, you find youre not the only stranger in this town


La pièce dans laquelle il se trouve est très sombre au point que le protagoniste doit plisser les yeux et forcer sur ceux-ci afin d’y voir quelque chose dans la pénombre. De plus, il fait un froid de canard là où il se trouve à tel point que, sans s’en rendre compte, le garçon tremble légèrement. Ou peut-être tremble-t-il à cause de la peur qui noue son ventre et qui lui serre la gorge. Au loin, très très loin, il voit une source de lumière. Comme un point lumineux brillant qui se déplacerait à une vitesse phénoménale mais pourtant si lente dans l’espace infini de l’univers. La source de lumière semble se rapprocher de plus en plus du garçon qui se tient debout, toujours à regarder la tête levée la chose qui avance vers lui. Plus cette source s’approche de lui, plus il lui semble entendre des voix qui se rapprochent. « Aide moi ! », « Ne les laisses pas faire ! », « Sauve moi, Zack... » S’il a l’impression de connaître la voix, il n’arrive pas à mettre un nom ou un visage dessus. Mais cette voix, elle s’intensifie à mesure que cette… boule de feu s’approche. On lui lance des appels à l’aide hurlant mais il ne peut ni répondre, ni bouger. Il est impuissant. Puis soudain, il regarde autour de lui et le protagoniste du rêve connaît la Terre. Il est sur Terre. Et à mesure que cette chose qu’il reconnaît comme étant une capsule avance, il comprend. Elle va se crasher. Tout les gens à l’intérieur vont mourir. Il a juste le temps de hurler un immense et rauque « Noooon ! » avant que la capsule se crash, tuant ses amis, tuant tout ceux qu’il connaissait et le tuant lui en même temps.

C’est un Zack tremblant et en sueur qui se réveilla de son rêve. Ayant la respiration saccadée, il mit un certain temps à parvenir à se calmer après ce cauchemar, les images passant en boucle dans son esprit. Quand il se remémorait celui-ci, il parvenait enfin à noter que c’était Clarke, Macy, Wells, Anakin et tout les autres qu’il entendait. Eux tous qui semblaient l’appeler à l’aide. Eux tous qui avaient besoin de lui. Et Zack ne pouvait rien faire. Parce qu’il ne les avaient pas prévenus avant. Ainsi, ce rêve le poussait à se questionner. Devait-il finalement parler à ses « camarades » de prison de ce qu’il savait ? Devait-il leur dire qu’ils allaient être envoyés sur Terre d’ici peu, voués à une mort certaine ? Il devrait, oui. Ils devaient tous savoir à quoi s’attendre. Mais dans un sens… Il ne pouvait pas le dire, il en était incapable. Déjà que le savoir lui filait des insomnies alors si en plus il le disait… Autant partir à la dérive immédiatement.

Bref. S’asseyant sur son lit, contre le mur, Zack poussa un long, très long soupir, ne sachant même pas qu’elle heure il était, s’il était encore au milieu de la nuit ou si c’était le petit matin. Ça n’était pas une partie de plaisir d’être enfermé même s’il l’était depuis « peu ». Il se sentait sûrement plus seul que jamais il n’avait ressentit cela et ça devait sûrement être le cas pour tout le monde… Les seuls moments où ils avaient le droit à un peu de compagnie, c’était quand ils assistaient à ces cours enseignés par Pike ou quand ils avaient droit à quelques minutes sur la « promenade » de la prison car sinon… Ils étaient complètement seul. Enfermés avec eux-mêmes.

Le pire était sûrement le fait qu’il ne pouvait même pas parler avec Clarke ou la voir, elle qui était enfermée un étage plus haut. Ici, il n’avait plus personne ce qui le poussait presque à avoir hâte que leur départ pour la Terre arrive, même s’il savait qu’il y avait peu de chances qu’ils survivent tous. Mais au moins, il pourrait peut-être la voir dans la navette, avec un peu de chance, l’embrasser une dernière fois et lui dire à quel point il l’aimait. Il y avait bien, dans sa cellule, une espèce de bouche d’aération menant à une cellule voisine mais Zack n’osait pas parler, de peur de déranger la personne voisine ou de tomber sur une personne très conne et stupide. Alors question relationnel, on repassera.

Quoi que… A bien y réfléchir, il y avait bien une personne qui offrait à Zack un peu de sérénité et qui lui faisait du « bien » lors de ses visites. Elle n’était peut-être qu’une genre de psy, mais avec le temps, le garçon avait finit par apprécier les visites d’Iseult qui était assez régulière. En général, elle restait une heure et ils parlaient. De tout et de rien, mais plus particulièrement de lui, de sa vie, de ce qu’il ressentait, de ses forces et ses faiblesses, de tout. Elle parvenait, par on ne sait quel moyen, à lui faire garder la tête hors de l’eau et à lui donner un peu de compagnie. Puis faut dire qu’avec le temps, ils avaient commencé à tisser des liens sans s’en apercevoir mais bien qu’il ne le lui avouerait jamais, Zack se sentirait sûrement très seul et démuni si jamais les visites de la rousse venaient à s’arrêter.

Malheureusement, le brun ne parvint pas à se rendormir et restait juste là, en silence avec pour seuls bruits ses pensées en vracs, attendant quelque chose, n’importe quoi, il ne savait pas trop. Il resta peut-être quelques minutes ainsi tout comme peut-être des heures et des heures, de toute façon, il n’avait pas conscience du temps qui passait. Tout ce qu’il savait c’est qu’au bout d’un moment, son ventre se mit à gronder légèrement et c’est grâce à cela qu’il put juger qu’il devait être environ 8h30, son ventre se réveillant généralement dans ces heures là. Et alors qu’il entendit du bruit devant la porte de sa cellule ainsi que des voix murmurant, il se redressa, l’oreille attentive au moindre bruit. Puis, étonnamment, la porte s’ouvrit, surprenant Zack qui ne s’attendait pas à ce que ses gardes viennent le chercher si tôt, d’habitude ils attendaient environ au moins une demie-heure.

Mais quand il vit qui entrait dans sa cellule, un léger sourire naquit sur les lèvres du brun alors qu’il se rasseyait lentement sur l’espèce de meuble qui lui servait de lit. Iseult. Elle lui rendait visite. Il attendit que le garde sorte de la pièce pour se tourner vers la rousse et l’invita d’un signe de la tête à s’asseoir sur son lit, comme il faisait à chaque fois. Parfois elle refusait, amenant une chaise avec elle mais parfois elle acceptait. Peu importe ce qu’elle ferait cette fois, c’était un genre de rituel, maintenant, chez Zack. Après un léger soupir ainsi qu’un très très léger soupir à l’intention de Iseult, il murmura juste un petit « Salut, vous allez bien ? »

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas

[11/04/2482] You're a kind of light in the darkness - ft Iseult.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: L'Arche :: Arcadia-