AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
N'oubliez pas de passer par le recensement ! Wink
Pour les nouveaux personnages :15Tcs bonus seront offerts à la validation pour ceux venant des groupes :Moskiums, Hémérians et Arkers ! Essayez de les privilégier pour les premiers évents à venir Wink
Les habitants du Mont Weather sont jouables, pour tous, dès maintenant ! Ils offrent 20Tcs à la validation ! N'hésitez pas à peupler le bunker !
Ouverture de la ChatBox tous les samedis, dès 18h (heure française Smile ) !
Suite aux premiers évents (qui sont toujours ouverts), les premières intrigues arrivent sur IE pour les 100 et les Arkers ! Celle des Grounders/Camelotiens arrivera par la suite, patience (leur évent durera plus longtemps) Wink

Partagez|

Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Orion


Messages : 628
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Sam 24 Juin - 20:00

Lieu du rp : Une grotte dans la forêt de Trikru
Date du rp : Juste après "Why So Serious", le lendemain 2 avril, au petit matin
Participants : Roan et Orion
Météo : Le frais de la rosée du matin
But du rp : Confessions entre amis de plus de 20 ans
Résumé du rp : (A éditer une fois le sujet terminé. Ca vous permettra de voir si vos persos vous ont laissé faire ce que vous vouliez. Et surtout, ça vous permettra de nous dire ce qui a pu se passer d'important, pour la chrono générale si cela s'avère utile. Ou ça servira simplement aux gens qui peuvent être concernés par votre sujet ! N'hésitez donc pas à nous dire si vous avez dû vous battre, si vous avez eu de la "visite" de la Faune et/ou de la Flore... Bref, on veut tout savoir !)

---

Orion s’était réveillé avec un léger mal de crâne, mais en pleine forme. Le soleil semblait se lever tout juste, et il avait la joie de constater qu’Eliza Johnson et Alkaia étaient déjà parties. Il avait donc enfin ce moment seul, avec son meilleur ami. Il leva sa main droite et observa l’intérieur de sa paume. Il se souvenait de l’histoire de cette cicatrice, cette lardasse qui marquait l’intérieur de cette paume, qui encore aujourd’hui se voyait bien. Elle datait de trois ans auparavant, du jour même du bannissement de Roan. Il s’en souvenait très exactement, car ce jour faisait partie des pires de son existence.

Roan avait été chopé en train de fréquenter Miranda. Une camelotienne… Orion savait pertinemment qu’il avait une relation avec cette femme, qu’il en avait même un enfant issu de cette union, la merveilleuse petite Freyja, une perle de gamine. Mais il savait aussi que Nia ne s’était servi de ce prétexte que pour éloigner son fils du trône. Parce qu’elle était un tyran mégalomane qui s’était déjà débarrassée de d’autres prétendants… A se demander pourquoi elle a pondu un chiard si c’est pour ensuite le bannir. Le fils d’Orion avait certes certaines choses qui ne lui plaisaient pas, mais jamais il ne pourrait toucher le moindre de ses cheveux, il avait bien trop d’amour pour son descendant.

Ce jour funeste où Miranda mourut et que Roan connut sa sentence, Orion était parvenu à attraper son meilleur ami dans un coin, discrètement, puis avait sorti un couteau, pour s’entailler la paume, puis celle de Roan, pour ensuite lier les mains dans une promesse de fidélité et d’amitié éternelle. Ils s’étaient déjà unis dans l’amitié autour d’un combat contre un alligator blanc qui leur avait apporté honneur et reconnaissance, mais ce rituel était bien connu, c’était comme un pacte officiel. Il voulait montrer à Roan que s’il ne le suivait pas dans son exil, il restait ici pour le soutenir à distance, pour trouver un moyen d’annuler sa condamnation et pour mener Nia à sa perte.

Et il n’existait pas d’ami plus fidèle que Orion, non. Orion pourrait mourir pour Roan si cela signifiait lui apporter une vie meilleure. Car cette vie sur les routes, à prier ne rencontrer aucun partisan de Nia, ce n’était pas une façon d’exister. Et il était Prince, le Prince de la Nation des Glaces. Lui saurait mener son peuple à la prospérité, pas Nia et son esprit malade qui ne méritait que la mort.

Orion pensa à tout ça au réveil, après avoir observé cette paume en long en large en travers, puis tourna la tête vers Roan. Il sourit à son ami, qui était visiblement déjà réveillé. Ils avaient passé une sacrée soirée… Ça devait changer un peu du quotidien. Roan ne devait pas avoir très souvent des moments ainsi, en société, avec des personnes qui se foutaient bien de son statut de Sanskava, à rire, boire, manger. Et puis… Il n’était pas un Sanskava. Il était Roan kom Azgeda. Et c’était ainsi.

« Bien le bonjour, mon ami. Il semblerait que ce soit bien calme comparé à hier, qu’en dis-tu ? »


Il se redressa légèrement, croquant dans une moitié de noisette – sa tradition matinale. Puis il fixa du regard son meilleur ami, souriant, content de la soirée, mais aussi content d’être seul avec lui. Ils pourraient ainsi faire comme à leur habitude, discuter de leurs vies, planifier des plans qui n’avaient ni queue ni tête jusqu’à ce qu’émerge un jour un véritable plan d’action. C’était ainsi. Roan et Orion. Si différents et pourtant si semblables. Séparés par des kilomètres et pourtant si proches.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 186
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 4 Juil - 2:37


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
Une nouvelle journée débutait et, cela ne pouvait être nié, la veille avait été des plus mouvementée. Réveillé depuis peu, Roan repensait à la manière dont ses simples retrouvailles habituelles avec Orion avaient quelque peu changé suite à l’arrivée d’Alkaïa puis de Eliza. À vrai dire, le prince ne s’était réellement pas attendu à ça et la suite avait été des plus instructive et nullement calme. Les réactions de la Trikru face à la Camélotienne avaient été assez virulentes et sans aucune intervention, le guerrier se demandait comment cela se serait fini. Cependant, les deux femmes n’étaient désormais plus là, tout comme le brouillard acide qui s’était étendu en les confinant dans cette cavité. Lui aussi allait devoir prendre la route par la suite, ayant déjà dans l’idée de sa prochaine destination, mais rien ne le pressait et, Orion étant encore présent, alors il pouvait attendre que son ami se réveille aussi pour discuter un peu avec lui. Après tout, la soirée ne s’étant pas réellement passé comme il l’aurait pensé, Roan n’avait pas pu prendre réellement des nouvelles du guérisseur qui comptait énormément.

D’ailleurs, tandis qu’il planifiait la suite de sa route, qui le mènerait dans le territoire des Yujledakru pour pouvoir prendre des nouvelles de sa fille et de Skoll, le prince remarqua d’un coin de l’œil le guérisseur qui semblait reprendre contact avec la réalité. En le voyant observer sa main, son propre regard glissa vers ce trait qui ornait sa propre paume. Une chose que l’Azgeda ne pourrait certainement jamais oublier, ce jour où Orion avait prouvé une énième fois à quel point Roan pouvait compter sur lui. À peine son bannissement avait-il été prononcé, que le guérisseur l’avait pris à part et effectué ce rituel de partage de sang, faisant d’eux deux frères liés par ce liquide écarlate. Bien que le prince ne montre pas souvent ses émotions, il avait été touché par ce geste et ce soutien qu’apportait son ami. Il avait toujours pu compter sur lui, au point qu’il fasse partie des rares personnes au courant de la vérité sur Freyja, et c’était pour cela que, depuis trois ans désormais, ils avaient leur rendez-vous quotidien.

Lorsque finalement, il vit Orion tourné son regard vers lui, Roan lui rendit son sourire, étant bien l’une des quelques fois où il laissait son visage s’exprimer. D’habitude, le guerrier restait impassible pour ne rien laisser paraître, mais face à la confiance qu’il avait en l’Azgeda, le prince se permettait des digressions dans sa manière d’être. Surtout que les moments qu’ils pouvaient partager ensemble étaient bien plus rares que durant l’époque où le natif était encore l’héritier de la Nation des Glaces.

« Bien le bonjour à toi aussi Orion. Il est vrai que je ne m’étais pas réellement attendu à voir Alkaïa faire preuve de tant d’agressivité envers le comportement de la Camélotienne. »

En voyant comment la Trikru avait agi, Roan avait eu cette impression d’assister à une défense de territoire et tout avait été des plus compréhensif quand il avait vu Orion l’embrasser, bien que ce ne soit surtout pour lui faire prendre des Noix de Jobi.

« D’ailleurs, cette Eliza aurait dû se montrer bien plus méfiante face à tes noisettes. Cela aurait pu être une grave erreur dans d’autres circonstances. »

Il est vrai que le prince aurait pu avertir la jeune femme de ce à quoi elle devait s’attendre, mais il n’en avait rien fait, ce qui avait quelque peu pimenté la soirée. Soirée qui était désormais derrière eux et, après s’être désaltéré avec un peu d’eau, Roan préféra passer à quelques sujets qui l’intéressaient suite à son exil forcé.

« Alors, comment se porte Azgeda ? »

Cela l’étonnait tout de même que, malgré les folies de sa mère, la Nation des Glaces ai toujours sa place au sein de la Coalition. Roan avait dû mal à comprendre comment Nia arrivait à être assez fourbe pour garder sa place, alors qu’en agissant comme elle le faisait toujours, elle allait finir par mener leur clan à sa perte.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Orion


Messages : 628
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Michael Fassbender
Crédits : Me, Myself and I

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Ven 11 Aoû - 9:46

Le réveil sans femmes à ses côtés, c’était un fin bonheur pour Orion. Surtout quand il avait vu la femme qu’il avait en tête se montrer telle une furie vengeuse la veille au soir. Il avait trouvé absolument délicieux cette démonstration de possessivité, mais son spectacle avait cependant été digne de la jeune femme… A l’époque où il l’avait connue. Et il l’avait bel et bien rencontrée alors qu’elle avait le physique ingrat de l’enfance, ce caractère aussi noueux que ses jambes d’antan. Absolument rien d’attirant en somme. Heureusement qu’elle s’était épanouie telle une belle plante, devant cette femme forte et valeureuse… Enfin, quand elle n’avait pas de raison d’être jalouse, là, c’était une femme comme les autres.

Orion se souvenait de sa femme, la seule qu’il ait épousée et celle qu’il a probablement le moins aimée. Celle qu’il avait tuée car il l’avait jugée trop faible. L’une de ses faiblesses était justement l’amour qu’elle portait à Orion. Enfin, si ce n’était que de l’amour, Orion aurait probablement ri un peu, peut-être même l’aurait-il aimée aussi. Mais elle, c’était d’un degré… Différent, un degré empli d’espoir et de désespoir, qui ne plaisait pas au Grounder. Il restait un homme libre, un homme qui voulait aller voir ailleurs s’il y était, quand il le voulait. Avec qui il le voulait. Sa femme, elle, était du genre à l’attendre en pleine nuit, et à lui hurler dessus, même si son ami Roan était là. La folie de jalousie, plus d’un perdait la tête.

Mais celle d’Alkaia était certes… enfantine, elle restait ce qu’elle était justement. Enfantine. Ce n’était pas un étau autour de sa liberté, car lorsqu’ils ne se voyaient pas, hé bien… Chacun allait de son côté. Il n’aimait pas ça, foncièrement, il avait du mal à accepter qu’elle aille ailleurs, mais si on y réfléchissait bien… Lui aussi y allait.

C’étaient ces pensées un peu confuses, contradictoires et logiques aux yeux d’Orion qui faisaient qu’Alkaia était son amante préférée. Celle qu’il allait voir le plus souvent… Et celle qui le rendait parfois le plus fou. C’était pourquoi, lorsque Roan déclara ne pas s’être attendu à voir Alkaia aussi agressive, Orion éclata de rire. Il rit parce que, finalement, ce n’était pas tellement une surprise, c’était plus… Comme une sorte de routine. Puis, il se calma afin de répondre à propos d’Eliza Johnson.

« Eliza Johnson est une brocéliandienne, forcément, elle ne comprend pas la Terre, ses dangers et ses beautés. Et puis… Avoue. C’était foutrement drôle. »

Orion avait ces restes de rire dans la voix, qui étaient bien plus causés par la joie d’avoir son frère de sang avec lui, pour lui seul, que par ce qui était arrivé la veille. Cela faisait bien des années qu’ils étaient déjà inséparables, et son bannissement avait été la pire chose de son existence, trois années auparavant. Et lui aussi aurait abandonné Azgedakru derrière lui si l’ambition de Roan n’était pas de devenir Roi à son tour. Mais il était resté, car à la moindre possibilité de réaliser ce désir, Orion s’engouffrera dans la brèche et en fera une réalité. Mais si son ami lui demandait des nouvelles du clan, alors il se devait de répondre, toujours allongé, les yeux fixant le « plafond » de la grotte :

« Etrangement, le clan est toujours debout avec Nia à sa tête, et l’alliance avec la Kongeda est toujours d’actualité… Je ne comprends pas comment ces deux miracles parviennent à tenir dans le temps. Enfin… Je dis « miracle », entend « malheurs ». Donc pour répondre à ta question… Il ne se porte pas trop mal, mais cela pourrait-être bien mieux. »

Sur ces derniers mots, le regard d’Orion se focalisa en biais sur Roan, faisant clairement comprendre ce qu’il pensait du « mieux ». Nia avait fait une grave erreur en bannissant Roan, autant car ainsi elle s’était créé des ennemis mortels en les personnes disciples et amies du Prince Banni. Et leur avantage était d’être toujours dissimulés, nombreux et astucieux. La seule chose qu’il fallait, c’était pouvoir agir, de façon à envoyer Nia dans les Enfers, tout en étant certain de légitimer Roan pour le trône. Pas une tâche facile, surtout lorsqu’on savait que les pro-Nia étaient toujours présents, et bel et bien forts.

« J’ai de plus la sensation que certaines choses vont changer, sous peu. » Orion eut un sourire, c’était une impression qu’il avait depuis quelques jours, une impression qu’il ne parvenait pas à nommer, mais qu’il avait hâte de confirmer auprès d’un Ntha. « J’y crois fermement. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roan


Messages : 186
Date d'inscription : 31/03/2017
Ft : Zach McGowan
Crédits : © Nîniel

Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan Mar 5 Sep - 22:59


Vers l'infini et l'au-delà et à jamais

Lorsque l’on fait totalement confiance à une personne, on peut obtenir deux résultats : un ami à vie ou une leçon à vie. Mais l’amitié gagné grâce à cette confiance est quelque chose de si précieux, qu’il est facile de la reconnaître.
La soirée passée n’avait pas été des plus calmes, mais elle avait tout de même été distrayantes. Roan ne s’était pas vraiment attendu à avoir la compagnie d’Alkaïa, puis de cette Eliza, ayant, comme à son habitude, envisagé une soirée entre frères de sang. Car même si le guérisseur n’était pas son frère de par des parents différents, le prince le considérait comme telle depuis bien des temps. Ils avaient effectué leur dwensa ensemble et depuis, c’était bien plus qu’une amitié qui les liait. Orion avait soutenu l’Azgeda banni lorsque la sentence était tombée, allant même jusqu’à pratiquer ce rituel qui faisait d’eux des frères de sang. Le brun savait qu’il pouvait toujours compter sur son ami et c’était bien l’un des faits qui l’aidait à ne pas abandonner cette volonté qu’il avait de retrouver son trône, même si cela signifiait d’envisager la mort de sa mère.

Mais en cette matinée, Roan se trouvait bel et bien seul avec Orion. Eliza était repartie dès que le brouillard s’était levé tandis qu'Alkaïa avait dû profiter des premières lueurs de l’aube après avoir quelque peu dormi. Ne restait plus que les deux Azgeda dans la caverne. Le banni avait été le premier à émerger après avoir récupéré suites aux « dérapages » de la veille, n’ayant pas vraiment pensé qu’il aurait pris autan des noisettes du guérisseur. D’habitude, il se contentait d’en prendre simplement une ou deux, afin de s’assurer de ne pas laisser son esprit s’évader. Seulement, le brun s’était laissé aller la veille et n’avait pas vraiment fait attention, bien qu’il n’ait dépassé de limite qu’il s’imposait.

S’étant éveillé avant son ami, il avait pu voir celui-ci émerger avant de commenter ce qui s’était passé la veille, dont un rire servit de réponse au prince. Cela ne l’étonnait guère d’Orion qui était bien plus démonstratif que lui sur certains points.

« Je ne peux te retirer ce fait que c’était tout de même amusant. En tout cas, ces brocélendiens semblent tout de même au courant des tensions entre les clans parmi lesquels ils vivent. »

En y repensant, Eliza l’avait tout de même étonné en évoquant ce point entre Trishanakru et Azgeda, étant donné que cela concernait principalement les véritables natifs de cette Terre.

Puis il avait demandé quelques nouvelles au sujet de ce peuple qui été le sien, malgré cette interdiction qu’il avait que de revenir sur son propre territoire. Roan savait qu’il avait l’audace nécessaire pour braver cette interdiction, mais il connaissait suffisamment les limites de Nia pour savoir qu’elle n’en aurait pas à faire tomber une nouvelle sentence pour cette effronterie. Il ne craignait nullement sa mère, mais ce n’était pas en risquant une peine de mort qu’il pourrait réussir à retrouver sa place au sein d’Azgeda.

Quand il avait entendu l’opinion d’Orion quant à cette pseudo-alliance qu’avait créé la Coalition, Roan avait eu un sourire face à l’ironie de son ami. Bien que lui-même n’ait réellement d’avis arrêté sur le Kongeda, ce n’était pas le cas du guérisseur qui n’avait que peu d’estime de ce projet qui avait prit forme. Une immense alliance entre douze clans, mais quel prix cela avait eut ? Il était difficile de changer la véritable nature des leader et bien que la paix règne selon les dires, les natifs restaient ceux qu’ils étaient, menant leur coup bas sous le couvert de cette fameuse alliance.

« Ce n’est ni un miracle ou un malheur, mais tout simplement une manière de surveiller les folies de ma mère. Retirer Azgeda du Kongeda signifie que Nia aura le champ libre pour laisser libre court à son esprit de tortionnaire. En gardant notre nation dans l’alliance, Lexa peut se donner un semblant de contrôle, qu’elle n’a aucunement en vérité. »

Roan avait exprimé son opinion sans être réellement convaincu. S’était la seule raison qu’il voyait dans ce fait que Lexa n’ai répudié Azgeda de la Coalition, après tous les coups bas qu’avait bien pu faire la reine. Nia ne cessait de franchir des limites qui pouvait à tout moment devenir une raison pour détruire la Nation des Glaces et Roan doutait qu’elle ne se rende réellement compte de cela. Ou alors, elle était véritablement folle.

Cependant, Orion avait attisé la curiosité du prince avec ses derniers propos. Que voulait-il dire par ce fait que les choses allaient changer sous peu ? Roan n’attendait que cela, de pouvoir faire changer les choses et faire tourner la situation en sa faveur, mais il ne pouvait se rendre à Evela’d pour tuer lui-même Nia et ainsi mettre fin à cette mascarade. Azgeda n’accepterait jamais un prince régicide comme nouveau roi et il ne vaudrait pas mieux que sa mère en faisant cela. Mais jusqu’à présent, il n’avait trouvé quoi que ce soit qui pourrait discréditer cette garce qui lui servait de mère.

« D’où te vient cette sensation ? N’aurais-tu pas trop poussé sur tes noisettes ? »

Roan avait tout de même eut un peu d’humour en interrogeant son ami, connaissant la puissance des hallucinations que pouvait produire ce petit aliment quand il était pris en certaines quantités. Il en avait lui-même fait les frais dans sa jeunesse, quand il ne connaissait sa limite. C’était d’ailleurs depuis ce moment qu’il faisait attention quand il en partageait avec Orion.

« Nia ne se rend pas compte que, de par ses actes, elle finira par causer sa propre perte. Elle a commis l’erreur de s’en prendre à Costia, et elle ne fait que remuer un brasier qui finira par s’enflammer. »

C’était d’ailleurs un véritable miracle qu’il n’y ait encore eut de réelles répercussions. Sa mère avait beau avoir un cœur de glace, celui-ci n’allait certainement pas fondre malgré le feu avec lequel elle jouait.
Feat — Orion
Lieu — Une grotte Trikru
Date —le 2 avril
Résumé — Le jour suivant la "soirée improvisé" par Orion, Roan, Alkaïa et Eliza, les deux amis liés par le sang se retrouve pour une discussion un peu plus sérieuse et échanger sur ce qu'il s'est passé depuis leur dernière rencontre.

© Nîniel
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Inclement Earth

MessageSujet: Re: Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Revenir en haut Aller en bas

Vers l'infini et l'au-delà, à jamais - Ft Roan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inclement Earth :: Place au jeu ... :: Trikru (Woods Clan, Peuple des Arbres) :: Autres endroits-